Impact de Montréal

«Ça transpire l’arrogance»

Publié | Mis à jour

Au lendemain de cette importante victoire de 1-0 de l’Impact sur le Toronto FC, c’est toujours ce fameux penalty grossièrement bousillé par la formation torontoise qui retenait l’attention. 

Rappelons les faits.  

En fin de première mi-temps, le TFC tirait de l’arrière lorsqu’on lui a décerné un penalty. Alors que la norme, surtout en cas de déficit au score, aurait été de tirer, Alejandro Pozuelo, lui a préféré faire dans la fantaisie. 

Il n’a pas décoché de tir et a choisi de passer le ballon pour Pablo Piatti, qui s’est amené trop tôt pour le frapper. Le penalty a donc été annulé. 

On connaît la suite. L’Impact a tenu le coup et signé un gain capital de 1-0 dans ce mini-tournoi impliquant les équipes canadiennes. 

12 heures plus tard, l’analyste-soccer Vincent Destouches ne comprenait toujours pas ce qui avait poussé Pozuelo et Piatti à agir ainsi. 

«Ça transpire l’arrogance, tout ça!», a-t-il d’abord lancé dans le cadre d’une entrevue à l’émission «Salut, Bonjour!».

«Toronto est mené 1-0 et l’équipe a le culot et l’audace de faire ce type d’action.. Ça démontre le sentiment de supériorité qui les anime. Ils perdaient 1-0. Ils étaient sur une série de 18 victoires en MLS. Il s’agissait de la deuxième plus longue séquence du genre dans l’histoire. Et ils bousillent tout avec ce penalty...»

Voyez l’intégrale des commentaires de Vincent Destouches dans la vidéo ci-dessus.