Crédit : Photo d'archives, AFP

Tennis

Forfait de Bianca Andreescu pour le US Open

Publié | Mis à jour

Bianca Andreescu a annoncé jeudi qu’elle ne participerait pas aux Internationaux de tennis des États-Unis, dont elle est la championne en titre.

La joueuse ontarienne de 20 ans, qui n’a joué aucun match cette année en raison d’une blessure à un genou tardant à guérir, a annoncé son retrait de la compétition sur Twitter. L’événement est prévu du 31 août au 13 septembre à Flushing Meadows et se déroulera à huis clos.

«Après discussions avec mes proches, j’ai pris la décision de ne pas retourner à New York cette année. Je veux retrouver mon endurance en vue des matchs pour m’assurer de pouvoir jouer à mon meilleur niveau à mon retour», a dit la sixième raquette mondiale.

«Les derniers Internationaux des États-Unis ont été le point culminant de ma carrière jusqu’ici et ça va me manquer de ne pas pouvoir y être. Toutefois, je réalise que des obstacles imprévus, incluant la pandémie de COVID-19, ont affecté ma capacité à me préparer et à compétitionner au degré nécessaire pour être à mon sommet.»

Les Internationaux des États-Unis seront le premier tournoi du Grand Chelem disputé depuis le début de la crise du nouveau coronavirus. Habituellement présentés à la fin mai, les Internationaux de France ont été reportés au 27 septembre. Le tournoi de Wimbledon a quant à lui été annulé.

Plusieurs retraits

Plusieurs des meilleurs joueurs au monde ont annoncé qu’ils ne participeraient pas aux Internationaux des États-Unis cette année en raison des risques liés au coronavirus. Du côté des femmes, l’Australienne et première joueuse mondiale Ashleigh Barty, de même que l’Ukrainienne Elina Svitolina (5e), la Néerlandaise Kiki Bertens (7e) et la Russe Svetlana Kuznetsova (35e), notamment, ont renoncé à l’épreuve.

Du côté masculin, l’Espagnol Rafael Nadal, qui est champion en titre, le Suisse Stanislas Wawrinka (17e) et l’Australien Nick Kyrgios (40e) seront parmi les absents.

L’an dernier, Andreescu était devenue la première joueuse canadienne, tant du côté féminin que masculin, à remporter un tournoi de Grand Chelem lorsqu’elle s’est imposée à Flushing Meadows. En grande finale, elle avait disposé de l’Américaine et ancienne numéro 1 mondiale Serena Williams, qui était pour sa part en quête d’un 24e titre en Grand Chelem.

Cet exploit avait permis à la jeune Ontarienne de grimper au quatrième rang mondial et d’assurer sa place aux Finales de la WTA en octobre, à Shenzhen en Chine. Elle a toutefois dû se retirer du tournoi après s’être blessée au genou gauche lors d’un match contre la Tchèque Karolina Pliskova.