Crédit : AFP

Tennis

Swiatek couronnée à Doha

Publié | Mis à jour

La Polonaise Iga Swiatek a poursuivi sa domination au tournoi WTA de Doha, au Qatar, samedi.

La numéro un mondiale a triomphé de l’Américaine Jessica Pegula en deux manches de 6-3 et 6-0 en finale pour conclure une semaine parfaite. Toute l’épreuve a été présentée en direct à TVA Sports.

En trois matchs disputés cette semaine à Doha, Swiatek n'a abandonné que cinq jeux et il ne lui a fallu que 69 minutes pour battre samedi la joueuse américaine, 4e mondiale.

C'est son premier titre en 2023 et le 12e de sa carrière. 

Après sa victoire l'an dernier, Swiatek avait enchaîné une série de 37 matchs sans défaite qui avait culminé avec son sacre à Roland-Garros. Elle avait également remporté, plus tard dans la saison, les Internationaux des États-Unis. 

En sept rencontres, c'est la cinquième fois que Swiatek, 21 ans, bat Pegula, 28 ans.

Un rendez-vous avec Leylah Fernandez?

«Je suis vraiment contente d'avoir pu trouver davantage d'équilibre par rapport à ce que je ressentais en début de saison, a souligné la joueuse polonaise, éliminée dès les huitièmes de finale aux Internationaux d'Australie en début de saison. Je pense que ce tournoi va m'apporter beaucoup de confiance, mais je veux prendre les choses une par une et je suis juste très heureuse d'avoir pu gagner ce match.» 

Les conditions climatiques à Doha ont été difficiles, alors que le vent a gêné les joueuses. 

«J'ai réalisé hier (vendredi) que je pouvais utiliser le vent correctement. J'ai utilisé mon intuition pour imaginer que je pouvais parfois jouer plus court ou au contraire avec plus d'effets pour que le vent emmène la balle plus loin. Aujourd'hui (samedi), c'est ce que j'ai continué à faire, mais je ne voulais pas non plus trop analyser et j'ai joué comme mon intuition me le conseillait.»

Swiatek va maintenant se rendre aux Émirats arabes unis pour y disputer le tournoi de Dubai, le premier WTA 1000 de la saison, qui débute dimanche. 

Exemptée de premier tour, elle affrontera en 16es de finale la Québécoise Leylah Fernandez (39e mondiale, finaliste aux Internationaux des États-Unis en 2021) ou l'Autrichienne Julia Grabher (90e).