Crédit : Getty Images via AFP

LNH

Un instructeur des Sénateurs lutte contre la maladie de Lou Gehrig

Publié | Mis à jour

L’entraîneur adjoint des Sénateurs d’Ottawa Bob Jones livre le combat de sa vie, car il est aux prises avec la sclérose latérale amyotrophique (SLA), connue également sous l’appellation de maladie de Lou Gehrig.

L’organisation ottavienne a exprimé mardi tout son soutien à l’égard de l’homme de 53 ans qui continue d’assumer ses fonctions pour le moment. Celui-ci est en poste depuis le 5 juillet 2019 et agit comme assistant du pilote D.J. Smith. Précédemment, il a longuement œuvré dans le hockey junior, dirigeant notamment les Generals d’Oshawa, dans la Ligue de l’Ontario, pendant trois campagnes. Il a aussi été adjoint au sein de la filiale des Stars de Dallas en 2018-2019.

«Membre dévoué de notre famille, Bob Jones a reçu le diagnostic de la SLA. Courageusement, lui et sa famille ont souhaité de rendre publique sa condition afin de sensibiliser le public à la lutte contre cette maladie qu’il combat», a déclaré le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion.

Jones a évidemment l’autorisation de l’organisation de s’éloigner éventuellement de l’équipe pour se concentrer sur sa santé et sa famille. La SLA est incurable et mène habituellement à la mort au bout de quelques années, à la suite d’une paralysie progressive et irréversible des muscles du corps.

Occupant l’avant-dernier rang de la section Atlantique de la Ligue nationale, Ottawa accueillera les Islanders de New York, mercredi.