Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

Remparts: la belle histoire d'Andrew Gweon

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Remparts Andrew Gweon n’est pas un habitué de la feuille de pointage.

Il a donc certainement savouré la première étoile qu’il a reçue, lundi, au terme d’une victoire de 5 à 2 de son équipe contre l’Océanic de Rimouski.

La recrue a récolté deux mentions d’aide dans la rencontre. Il a ainsi porté sa récolte à deux buts et neuf points en 42 parties cette saison.

«C’était vraiment spécial, vous savez, ce n’est pas quelque chose que j’obtiens tous les jours», a-t-il dit au micro de la chaîne TVA Nouvelles.

Longue route

La route n’a pas été facile pour Gweon, pourtant. Repêché en quatrième ronde lors du repêchage de la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ) en 2020. Il a dû attendre deux saisons dans des ligues inférieures avant d’obtenir sa chance dans ce circuit.

«C’était un gros pas en avant, particulièrement en provenance du Junior A. Dans la [LHJMQ], il y a de grandes différences. Maintenant, je connais mon rôle et ce que j’ai besoin d’apporter à la table. Je veux remplir mon rôle sur le quatrième trio, amener de l’énergie à l’équipe. Je sais que les gros canons – [Théo] Rochette [Zachary] Bolduc et [Pier-Olivier] Roy – vont faire ce qu’ils ont à faire. Tout ce que je dois faire, c’est amener de l’énergie.

Originaire de la Corée du Sud, il a immigré au Nouveau-Brunswick avec sa famille alors qu’il était âgé de 10 mois. Dans cette province bilingue, il a pu apprendre quelques mots de français.

«Je peux parler un petit peu en français, mais ce n’est pas bon, alors...» a-t-il commencé en français, avant d’ajouter ensuite en anglais qu’il allait «continuer en anglais pour l’instant jusqu’à ce que [son français] soit meilleur.»

Futur médecin

Gweon aime le hockey, mais il n’a pas mis tous ses œufs dans le même panier. Il est actuellement inscrit, à distance, aux universités Dalhousie et Acadia. Il veut devenir médecin.

«Je cherche, pour mon futur – j’aime vraiment aider les gens, alors j’ai l’impression que ce pourrait être une option de carrière. J’ai fait du bénévolat à l’hôpital l’été dernier et pendant l’année scolaire. J’aime simplement l’idée d’aider les gens, alors c’est une expérience vraiment cool.»

Les Remparts reprendront l’action vendredi en rendant visite aux Saguenéens de Chicoutimi.