LNH

Les Maple Leafs doivent beaucoup à William Nylander

Publié | Mis à jour

Les Maple Leafs de Toronto éprouvent des problèmes de constance et s’ils veulent conserver une place avantageuse au classement, ils devraient s’inspirer de leur attaquant William Nylander.

Ce dernier représente l’un des principaux absents de marque du prochain match des étoiles, à en juger ses statistiques de la saison 2022-2023. Il domine les siens avec 56 points, ex aequo avec Mitchell Marner, et en a inscrit neuf à ses quatre plus récentes sorties. La progéniture de l’ex-hockeyeur Michael Nylander est par ailleurs à un seul point du plateau des 400 en carrière.

Aussi, les rivaux des Leafs n’ont encore rien vu de sa part, selon ses dires.

«Je tente de trouver mon jeu. Chaque soir, c’est sur cela que j’ai essayé de me concentrer et là, c’est super bien de réussir», a-t-il affirmé au site NHL.com, lundi, au terme d’une soirée de quatre points obtenus dans un gain de 5 à 2 contre les Islanders de New York.

La bonne nouvelle pour les amateurs des Leafs, c’est que le numéro 88 a rapidement créé des flammèches en compagnie du capitaine John Tavares après des changements de trio apportés par l’entraîneur-chef Sheldon Keefe, plutôt déçu de la défaite de 3 à 2 en prolongation subie face au Canadien de Montréal, samedi.

«Willy a été formidable jusqu’ici et il l’a été encore cette fois», a considéré Keefe devant les journalistes.

«C’est de cette manière qu’il a joué pendant la saison. Il continue de s’améliorer. Évidemment, il est un hockeyeur incroyable et lorsque la rondelle se retrouve sur son bâton, il peut provoquer beaucoup d’étincelles. Il est tellement imprévisible en raison de son habileté à compléter les jeux ainsi que son contrôle du disque calme et posé. Et bien sûr, son coup de patin crée de l’espace, a indiqué Tavares. Il continue de constituer un catalyseur pour nous.»

Une deuxième place déjà en poche?

Si la tendance se maintient, Toronto terminera au deuxième échelon de la section Atlantique. Avant les duels de mardi, la formation en bleu et blanc détenait une priorité de sept points sur le Lightning de Tampa Bay, troisième. En revanche, celui-ci possédait trois parties en main, de sorte que les Leafs ne pourront se permettre le moindre relâchement s’ils veulent entamer les prochaines séries éliminatoires avec l’avantage de la patinoire.

L’équipe de la Ville Reine recevra les Rangers de New York, mercredi.