Rangers c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

«Ç’a été vraiment difficile» pour Samuel Blais

Publié | Mis à jour

Incapable de retrouver sa forme d’antan, le robuste attaquant québécois Samuel Blais disputera quelques matchs avec le Wolf Pack de Hartford, dans la Ligue américaine de hockey, lui qui a été prêté par les Rangers de New York à des fins de conditionnement physique, mardi.

Le natif de Montmagny n’est plus le même depuis qu’un certain P.K. Subban a heurté son genou droit de plein fouet, le 14 novembre 2021. Il n’a disputé que 38 matchs depuis et s’est contenté d’une récolte de cinq mentions d’aide.

Les attentes à son endroit étaient très élevées après son acquisition des Blues de St. Louis, à l’été 2021. Après tout, l’équipe du Missouri a mis la main en retour sur le talentueux Pavel Buchnevich. L’ailier russe file le parfait bonheur avec les Blues, comme en témoignent ses 114 points en 111 parties depuis la transaction.

Une quête d'identité

Incapable de rebondir à sa deuxième saison dans la Grosse Pomme, Blais a été laissé de côté six fois lors des 16 derniers matchs des Rangers.

«Ç’a été vraiment difficile, il n’y a aucun doute là-dessus, a avoué l’entraîneur-chef Gerard Gallant au quotidien New York Post. Il a joué du hockey correct par moments, mais a souvent paru en retard sur le jeu. Nous voulons qu’il continue de travailler et qu’il reste positif.»

«Dans ce sport, les choses peuvent changer rapidement. Nous lui souhaitons le meilleur pour qu’il puisse revenir en force et contribuer au succès de l’équipe.»

Blais pourrait ainsi passer jusqu’à deux semaines avec le Wolf Pack pour retrouver ses repères, et peut-être aussi son identité.

«Je ne veux pas que “Sammy” pense qu’il doit distribuer 10 mises en échec par match et jeter les gants plus souvent, a enchaîné Gallant. Il doit retrouver sa vitesse et sa confiance.»

Au-delà de son poste au sein du quatrième trio des Rangers, Blais doit aussi penser à son avenir dans le circuit Bettman. Il atteindra l’autonomie complète au terme de la campagne et il pourrait peiner à se dénicher un contrat à un volet, à moins d’un revirement de situation d’ici la saison morte.

«C’est un bon garçon qui a travaillé fort et qui a une bonne attitude, a louangé Gallant. Il devra juste être patient et saisir sa chance lorsqu’elle viendra.»

Un premier match pour Cuylle

Les Rangers ont aussi annoncé avoir rappelé le jeune attaquant Will Cuylle du club-école de Hartford.

Le Torontois, ancien choix de deuxième tour en 2020, a récolté 20 points en 39 matchs avec le Wolf Pack cette saison.

L’équipe new-yorkaise a confirmé sur Twitter que Cuylle allait disputer son premier duel dans la Ligue nationale de hockey, mercredi, lorsque les Rangers seront dans sa ville natale pour y affronter les Maple Leafs.