LNH

La pire cuvée de joueurs québécois depuis 10 ans?

Publié | Mis à jour

Le prochain repêchage amateur de la Ligue nationale de hockey pourrait être très pauvre en ce qui concerne le nombre de joueurs québécois qui seront sélectionnés.

«Ce que j'entends, ce n'est pas très très joli pour être très honnête, a indiqué Renaud Lavoie, lundi, lors de sa chronique à JiC. Ça risque d'être la pire cuvée de joueurs québécois des 10 dernières années. On dit que ça va être très difficile.»

Et la principale raison ne serait pas liée au niveau de jeu de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, mais bien à la pandémie.

«Oui, c'était la pandémie pour tout le monde, mais nous, nos gymnases et nos amphithéâtres étaient fermés, a poursuivi Lavoie. Ce sont les joueurs qui avaient 15 ans à ce moment-là qui arrivent cette année. Et pour eux, ç'a été un "shutdown" total et aujourd'hui, on paye le prix.»

Un seul Québécois se retrouve actuellement au premier tour dans la majorité des listes d'espoirs et il s'agit d'Ethan Gauthier, du Phoenix de Sherbrooke.

Gabriel Perreault pourrait aussi entendre son nom dans les 32 premiers, mais ce dernier joue aux États-Unis depuis plusieurs années et n'a pas été impacté de la même façon par la pandémie.

Aux deuxième et troisième tour, on pourrait entendre les noms de Mathieu Cataford, des Mooseheads de Halifax, et d'Étienne Morin, des Wildcats de Moncton.

Dans sa chronique, Renaud Lavoie a également parlé de l'importante réunion des recruteurs professionnels des Canadiens de Montréal qui a lieu cette semaine.

À voir dans la vidéo ci-dessus.