LNH

«Des images difficiles à regarder» - Perreault

Publié | Mis à jour

Mathieu Perreault a annoncé sa retraite du hockey professionnel il y a quelques mois et bien qu'il avoue s'ennuyer de jouer au hockey à l'occasion, le Québécois de 35 ans ne regrette aucunement sa décision.

«Des fois, en regardant des matchs, je me dis que je serais encore capable de jouer, c'est sûr, mais j'ai pris la décision pour ma famille et je suis vraiment serein et en paix avec ça», a indiqué l'ancien attaquant des Canadiens de Montréal, lundi, lors d'une entrevue à JiC.

D'ailleurs, le directeur général des Lions de Trois-Rivières, Marc-André Bergeron, a tenté récemment de sortir Perreault de la retraite.

«Avec les blessés à Montréal et à Laval, il commence à manquer de joueurs, donc Marc-André s'est essayé, a-t-il dit avec le sourire. Je l'ai considéré un peu, mais je suis bien à la retraite, donc j'ai décidé de passer mon tour.»

«Des images difficiles à regarder»

Au cours de sa carrière de 708 matchs dans la Ligue nationale de hockey, Perreault a disputé quatre saisons avec les Capitals de Washington et une avec les Ducks d'Anaheim.

Lors de ces cinq campagnes, il a eu Bruce Boudreau comme entraîneur-chef et il admet ne pas avoir apprécié la façon dont les Canucks de Vancouver l'ont traité au cours des derniers jours.

«Ce sont des images difficiles à regarder, a avoué Perreault, en parlant des partisans des Canucks qui scandaient le nom de Boudreau lors de son dernier match derrière le banc, samedi soir dernier face aux Oilers d'Edmonton.

«Bruce, je l'adorais comme coach. C'est lui qui était venu me chercher à Anaheim, donc c'est triste de le voir comme ça. C'est lui qui m'a donné ma première chance, une vraie bonne chance en me mettant sur l'avantage numérique. Je le remercie pour ma carrière.»

Au cours de l'entretien, Perreault a également parlé de la blessure de Cole Caufield et de la situation entourant Jakob Pelletier. À voir dans la vidéo ci-dessus.