Canadiens de Montréal

«C’est simple : tu gagnes, tu restes devant le filet»

Publié | Mis à jour

Depuis qu’il a hérité du statut de numéro des Canadiens de Montréal en l’absence de Jake Allen, Samuel Montembeault s’est hissé parmi les meilleurs gardiens de la ligue.

Pour la période remontant au 9 janvier dernier, le portier de Bécancour a obtenu sept départs – un sommet dans la LNH. Son taux d’efficacité de ,934 est le cinquième meilleur chez ceux ayant obtenu quatre départs ou plus au cours de cette période.

Sa moyenne de 35 tirs reçus par match depuis le 3 janvier en fait le deuxième gardien le plus sollicité dans le circuit. A-t-il mérité plus de départs pour la suite des choses, même avec l’éventuel retour de Jake Allen?

«J’ai hâte de voir ce qu’on va faire. Lorsqu’Allen reviendra, je ne le vois pas, avec ses performances de cette année, voler la place de Montembeault en tant que gardien numéro un. Pas à ce stade-ci de la saison», a martelé Maxim Lapierre, lundi soir, au premier entracte de la rencontre entre les Panthers et les Rangers sur les ondes de TVA Sports.

Le directeur général du Tricolore Kent Hughes a déjà informé que Montembeault ne sera pas échangé, mais le cas d’Allen semble moins certain. En demande vers la période limite des échanges, l’an dernier, le vétéran pourrait susciter l’intérêt à nouveau si son dossier médical n’inspire aucune crainte.

Montembeault multiplie les arrêts! -

«En revenant d’une blessure comme ça, les équipes vont vouloir connaître la nature et la santé de Jake Allen, explique Guillaume Latendresse. Au final, si les Canadiens décident d’y aller avec Montembeault et de regarder autour de la ligue durant l’été pour avoir un partant numéro un, ce sera intéressant.

«Allen doit être monnayé, donc va-t-on le mettre dans le filet pour monter sa valeur et montrer qu’il est en forme? Ce sera intéressant. Si vraiment on veut finir l’année avec les deux, moi j’espère que Montembeault sera premier.»

Maxim Lapierre attribuerait le mérite selon un seul critère : les victoires.

«Moi, c’est simple : tu gagnes, tu restes devant le filet. Ça règle tous les problèmes.»

À noter que depuis le 19 décembre, Monty a reçu moins de 33 tirs qu’une seule fois lors de ses 10 départs.

Ci-dessus, Maxim Lapierre et Guillaume Latendresse discutent du statut de Samuel Montembeault avec Elizabeth Rancourt.