Crédit : ROGER GAGNON / AGENCE QMI

LHJMQ

Les piliers offensifs des Sags s’amusent à Moncton

Publié | Mis à jour

Malgré l’absence de Yanick Jean, les Saguenéens de Chicoutimi ont mis fin à leur périple dans les Maritimes sur une bonne note à Moncton. Andrei Loshko et Thomas Desruisseaux ont poursuivi sur leur lancée offensive.

Avec ses huit points récoltés dans une victoire de 5 à 2, le premier trio des « Sags » a fait des siennes face aux Wildcats, dimanche après-midi, au Centre Avenir. Andrei Loshko et Thomas Desruisseaux ont tous deux amassé un autre point dans un neuvième match de suite.

« C’était notre meilleur match du voyage. De la première à la 60e minute, on a joué avec fougue. Pour avoir joué sept parties en 12 soirs, les gars ont répondu présents », a mentionné l’entraîneur-chef en remplacement, Olivier Bouchard, alors qu’il s’agissait de son premier match en carrière à la barre d’un club junior. Bouchard s’est retrouvé responsable de l’équipe chicoutimienne puisque Yanick Jean a reçu une suspension d’un match samedi. Il a été puni après avoir fait une montée de lait en fin de partie à Charlottetown.

Des Wildcats limités

Les « Sags » ont limité leurs rivaux sur plusieurs plans durant les 60 minutes de jeu. Après avoir pris les devants par deux buts, grâce à Félix Bédard et Loshko, les visiteurs ont restreint l’équipe des Maritimes à seulement trois lancers en environ 25 minutes.

Alors que les Wildcats ont eu droit à trois avantages numériques, les Bleuets ont été très efficaces. Cependant, lors d’une situation avec un homme en moins, Matteo Mann a reçu un tir sur la tête. Le défenseur a retraité vers le vestiaire, mais il est revenu au jeu en troisième période.

Un premier trio en feu

En dépit des filets de Moncton, comptés par Yoan Loshing et Vincent Labelle, en deuxième période, le trio composé de Loshko, Maxim Massé et Alexis Morin, a été flamboyant. D’ailleurs, les deux derniers joueurs de Chicoutimi ont trouvé le fond du filet dans les derniers instants de la joute.

Les « Sags » auront rendez-vous avec leurs grands rivaux de la 175, les Remparts de Québec, vendredi prochain, au Centre Georges-Vézina.