NFL

Les 49ers écartent les Cowboys

Publié | Mis à jour

Les 49ers de San Francisco ont vaincu leurs grands rivaux, les Cowboys de Dallas, au compte de 19 à 12, dimanche soir, au Levi’s Stadium.

Les «Niners» ont ainsi atteint la finale de la Nationale pour une deuxième saison de suite, eux qui avaient baissé pavillon contre les Rams de Los Angeles l’an dernier. C’était également la neuvième fois que les 49ers et les Cowboys s’affrontaient dans un match sans lendemain. Le club californien a remporté les trois derniers duels.

Tous les matchs ne se gagnent pas avec des feux d’artifices. Les 49ers ont ressorti une bonne vieille recette qui les sert bien avec une défense suffocante pour prendre la mesure des Cowboys par 19 à 12 et ainsi passer en finale de la conférence nationale pour la troisième fois lors des quatre dernières saisons.

Ce n’était rien de spectaculaire, rien de grandiose, mais pas une équipe à travers la ligue ne peut se targuer de miser sur une muraille comme celle des 49ers.

Avant la rencontre, la planète NFL n’en avait que pour le jeune quart-arrière recrue Brock Purdy.

Le choix de septième ronde a fait le nécessaire avec 19 de ses 29 passes qui ont été complétées pour 214 verges. Il n’a lancé aucune passe de touché et n’a pas commis de revirement. Un bon petit match efficace, sans erreur.

Il devient le cinquième quart-arrière recrue à se retrouver en finale de conférence, après Sean King (1999), Ben Roethlisberger (2004), Joe Flacco (2008) et Mark Sanchez (2009).

Purdy a notamment été aidé par un attrapé spectaculaire de l’ailier rapproché George Kittle au beau milieu du terrain sur la seule séquence qui a mené à un touché des 49ers. Avec l’égalité de 9 à 9 au début du quatrième quart, ce jeu a permis d’étirer une poussée qui a finalement franchi 91 verges et qui s’est soldée par un touché sur une course de deux verges du porteur Christian McCaffrey. Le botteur Robbie Gould a aussi contribué avec quatre placements.

Une équipe complète

Chapeau à Purdy, mais ce serait bien malhonnête de prétendre qu’il est l’histoire du match. À partir de cette fameuse séquence, la ligne à l’attaque redoutable des 49ers a littéralement pris le contrôle de la rencontre.

Les brèches ont été ouvertes pour Christian McCaffrey et 13 premiers jeux ont été gagnés en deux séries à l’attaque. Les 49ers en arrachaient avec seulement huit premiers jeux au préalable.

C’est avant tout la défense des 49ers qui a brillé. Il n’y a pas un meilleur groupe de secondeurs dans la NFL. La ligne défensive a aussi dérangé le quart-arrière Dak Prescott, qui a été victime de deux interceptions. Ces revirements ont mené à six des neuf points des 49ers en première demie.

Le jeu au sol des Cowboys, amputé de Tony Pollard après une blessure à une cheville, a été limité à 3,5 verges par portée.

Le vent dans les voiles

Outre un touché sur une passe de Prescott à Dalton Schultz sur une séquence de 74 verges, les Cowboys n’ont jamais été en mesure d’amasser plus de 47 verges sur leurs autres séquences. Une bien maigre pitance pour l’attaque qui a marqué le quatrième plus haut total de points cette saison.

Les 49ers prendront donc la route de Philadelphie, où les Eagles les attendent en finale de la conférence nationale. Il s’agira d’une confrontation entre la meilleure défense du circuit sur le plan statistique, celle des 49ers, et celle des Eagles, qui suit tout juste derrière. Tout un choc en perspective !

Les Niners ont remporté leurs 12 derniers matchs, leur plus prolifique séquence depuis 1984.

De leur côté, les Cowboys ont conclu leurs 12 dernières présences en séries éliminatoires sans atteindre la finale de conférence. Plusieurs réclameront la tête de l’entraîneur-chef Mike McCarthy, malgré deux saisons successives de 12 victoires et cinq revers.

Puisque l’ancien pilote des Saints, Sean Payton, est disponible, l’association avec les Cowboys et son bon ami et propriétaire Jerry Jones, deviendra vite un sujet d’actualité.

Tony Pollard s’est fracturé une jambe

Le porteur de ballon des Cowboys de Dallas Tony Pollard s’est fracturé la jambe gauche pendant le match.

L’athlète de 25 ans a été contraint de quitter l’affrontement en première demie. Selon le réseau ESPN, il aura besoin de passer sous le bistouri.

Pollard pourrait avoir disputé son dernier match dans l’uniforme des Cowboys, lui qui pourrait devenir joueur autonome dans les prochaines semaines.

Le choix de quatrième ronde (128e au total) au repêchage de 2019 vient de connaître sa meilleure saison en carrière dans la NFL. Il a amassé 1007 verges et neuf touchés sur des courses. Pollard a également attrapé 39 passes pour 371 verges et trois majeurs.

LES ÉTOILES DU JOUR

George Kittle

Non seulement l’ailier rapproché a excellé avec cinq réceptions pour 95 verges, mais il est solide au bloc et il s’amuse comme un fou. Quelle personnalité rafraîchissante !

Fred Warner

Les secondeurs des 49ers proviennent clairement d’une autre planète et Warner est l’âme du groupe. Il a été fantastique avec neuf plaqués et une interception.

CeeDee Lamb

Dans la défaite, il a été le meilleur des Cowboys avec 10 attrapés pour 117 verges. Il a capté plusieurs passes dans des angles difficiles, malgré une blessure à un doigt.