LNH

Jakob Pelletier réagit aux propos de Darryl Sutter

Publié | Mis à jour

Jakob Pelletier a vécu un rêve, samedi dernier, en disputant son premier match dans la LNH et il n’a pas laissé ce moment spécial pour sa famille et lui être gâché par les propos controversés de l’entraineur Darryl Sutter, après la rencontre.

D'ailleurs, la déclaration de Sutter après la partie face au Lightning de Tampa Bay a semblé choquer à peu près tout le monde plus que Pelletier, lui-même. Voyez les propos de Darryl Sutter et ce que Guillaume Latendresse en pense dans la vidéo ci-dessus.

Joint par le Journal en fin d’après-midi, dimanche, l'ailier québécois a poliment refusé de s’étendre sur les propos de l'entraineur-chef des Flames, mentionnant simplement que ça ne lui avait fait « ni chaud, ni froid » et qu’il avait été surpris de la proportion que ça avait pris sur les médias sociaux. 

«Je l’ai vu ce matin [Sutter] et il m’a dit que j’avais joué un bon match et que c’était plate qu’on ait été aussi souvent en désavantage numérique parce que ça m’avait coûté du temps de glace. Il m’a dit qu’il avait aimé ce que j’avais apporté malgré mon temps de jeu», racontait le choix de première ronde des Flames en 2019, qui a passé 6 min 50 s sur la patinoire pour son baptême du feu de la LNH, face au Lightning de Tampa Bay. 

«Ça bien été»

S’il a répondu à la question au sujet de Sutter, c’est parce qu’elle lui a été posée par l’auteur de ces lignes. C’est que, pour Pelletier, il ne s’agissait pas du plus important dans l’histoire. 

Le plus important, c’est qu’il avait enfin eu sa première chance dans la grande ligue et qu’il avait le sentiment de s’en être plutôt bien tiré. 

«J’étais pas mal stressé mais après ma première présence, je me suis rendu compte que ça demeurait le même sport. C’est sûr que ça va plus vite et que les gars sont plus gros, mais c’est la même game. L’important, ça été de me faire confiance et je pense que ça bien été.» 

Avant de jouer son premier match, Pelletier avait passé deux semaines dans l’entourage des Flames, regardant les six premiers matchs de son rappel, dans les gradins. Une expérience, au final, bénéfique. 

«La dernière année et demie, de pratiquer avec eux, ça m’a permis de voir que je pouvais jouer avec ces gars-là», mentionne-t-il. 

Pelletier pourrait obtenir son deuxième match dans la LNH, lundi, face aux Blue Jackets de Columbus.