Crédit : Photo d'archives, Martin Chevalier

LNH

C'est terminé pour Bruce Boudreau

Publié | Mis à jour

Bruce Boudreau dirigeait les Canucks de Vancouver avec l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête depuis quelques jours, et le crin de cheval a cédé, dimanche. Il a été congédié, étant remplacé par Rick Tocchet.

Son adjoint, Trent Cull, a également perdu son poste. Les anciens arrières Adam Foote et Sergei Gonchar ont par ailleurs été respectivement nommés entraîneur adjoint et entraîneurs au développement défensif.

Boudreau était à la barre de l’équipe pour une deuxième saison après avoir été appelé en relève à Travis Green le 5 décembre 2021. L’équipe de la Colombie-Britannique avait connu une prometteuse fin de campagne avec un dossier de 32-15-10, mais la fiche de 18-25-3 de cette saison a finalement eu raison du pilote de 68 ans.

S’il n’a fait que passer, il est rapidement devenu l’un des favoris des partisans au Rogers Arena. D’ailleurs, dimanche, dans ce qui s’annonçait déjà comme son dernier match derrière le banc des Canucks, il a eu droit à des chants d’appréciation de la foule, qui scandait «Bruce, there it is», en référence à la chanson «Whoomp! (There It Is)».

Cette défaite de 4 à 2 aux mains des Oilers d’Edmonton s’est finalement avérée être le baisser de rideau pour Boudreau, dont les derniers jours, remplis d’émotions, ont eu l’allure d’une lente agonie.

«Nous tenons à exprimer nos sincères remerciements à Bruce et Trent pour leurs contributions à cette organisation, a déclaré le directeur général Patrik Allvin dans un communiqué. Nous apprécions leur dévouement et ne leur souhaitons que le meilleur pour aller de l'avant. Ce n'était pas une décision facile à prendre, mais une décision que nous estimions nécessaire pour cette organisation.»

Tocchet de retour

Pour Tocchet, il s’agira d’un retour derrière le banc d’une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH). Il a également dirigé le Lightning de Tampa Bay de 2008 à 2010, puis les Coyotes de l’Arizona de 2017 à 2021. Depuis, celui qui a totalisé 952 points en 1144 parties en carrière œuvrait comme analyste pour la chaîne TSN.

Il était également l’adjoint de Mike Sullivan lors des deux conquêtes de la coupe Stanley des Penguins de Pittsburgh, en 2016 et 2017, après avoir remporté le précieux trophée une première fois avec l’équipe comme joueur en 1992.

«Rick Tocchet apporte une abondance de connaissances à cette équipe, tant du point de vue de l'entraîneur que du joueur, a commenté Allvin. Il a plus de deux décennies d'expérience en tant qu'entraîneur, guidant des équipes de styles variés. En tant que joueur, il a fait preuve d'un haut niveau de caractère, de courage et intensité, tout en enregistrant des chiffres offensifs impressionnants.»

Jim Rutherford s’excuse

Le président des opérations hockey des Canucks, Jim Rutherford, a présenté des excuses à Bruce Boudreau.

Le dirigeant l’a fait dimanche, pendant la conférence de presse d’introduction de Rick Tocchet à titre d’entraîneur-chef.

«Je m’excuse à Bruce, a dit celui dont les propos ont été rapportés par le réseau Sportsnet. Pendant les entrevues que j’ai données pendant la saison, quand les gens me posaient des questions, j’ai probablement été trop direct et honnête. Parfois, ça peut toucher les gens... Dans ce cas-ci, je pense qu’il [Boudreau] a été touché.»

«Je suis désolé d’avoir fait ça, a ajouté Rutherford. J’ai appris ce cette situation. J’ai décidé que je devais la boucler. Je ne vais plus parler de l’équipe. Je vais laisser Patrik [Allvin, le DG] et Rick Tocchet parler du club.»