LNH

Un petit baptême du feu pour Jakob Pelletier

Publié | Mis à jour

Mission accomplie pour Jakob Pelletier, qui a enfin participé à un premier match avec les Flames, samedi à Calgary. Il n’a toutefois eu droit qu’à 6 min 50 s de jeu dans une victoire des siens de 6 à 3 face au Lightning de Tampa Bay.

Le petit attaquant québécois a rongé son frein avant de recevoir l’appel du grand club, presque quatre ans après avoir été sélectionné en première ronde. Et il a de nouveau dû prendre son mal en patience avant de disputer une première rencontre, deux semaines après son rappel. Voyez son tour solo en début d'échauffement dans la vidéo en tête de l'article.

Le natif de Québec, auteur de 96 points en 97 duels dans la Ligue américaine de hockey (LAH), a été employé avec parcimonie par l'impitoyable Darryl Sutter face au Lightning. Partageant la quatrième unité avec les plombiers Trevor Lewis et Walker Duehr, Pelletier a été le joueur le moins utilisé par les Flames. Il a tout de même obtenu un tir au but et une mise en échec, en plus de provoquer un revirement.

«C’est irréel, a laissé tomber le principal intéressé aux journalistes après la rencontre. Pendant l’échauffement et ma première présence sur la patinoire, j’étais stressé. Mais après ça, j’ai compris que c’était simplement du hockey.»

Le moment était d’autant plus marquant pour Pelletier, puisqu’il s’est déroulé devant six membres de sa famille au Scotiabank Saddledome, dont son père Mario.

«C’était magique, s’est réjoui le paternel en entrevue téléphonique avec l’Agence QMI. Il n’y a pas d’autres mots pour décrire ça. Jakob a eu le match qu’il attendait depuis un an. Il a prouvé qu’il était capable de tenir son bout.»

Fidèle à son habitude, Sutter a été avare de compliments après le duel. Questionné sur le rendement de la seule recrue de son alignement, l’homme de 64 ans s’est contenté de demander quel numéro portait Pelletier, avant de simplement lâcher qu’il «avait 21 ans et beaucoup de chemin à parcourir».

Ces paroles ne devraient pas décourager l’ancien des Wildcats de Moncton et des Foreurs de Val-d’Or pour autant, selon Mario Pelletier.

«Jakob est très fort mentalement et humble. Et tout le monde a vu le match : Jakob n'a pas mal paru. Il a eu de bonnes chances et en a créées aussi. Maintenant, il ne mesurera jamais 6 pi 2 po et il ne pèsera jamais 220 lb. Si Sutter aime ce genre de joueur là, ce ne sera pas Jakob. Il y a quand même 31 autres équipes dans la LNH qui aimeraient avoir des joueurs comme lui.» 

Contre vents et marées

Avant Pelletier, 57 autres joueurs ont fait leurs débuts dans le circuit Bettman en 2022-2023. Son premier match a toutefois une connotation bien spéciale, puisqu’il n’y a aucune équipe où il est plus difficile de faire sa place dans la LNH que les Flames de Calgary.

Ce n’est un secret pour personne : l’entraîneur-chef Sutter n’est pas friand de jeunesse... ni d’athlètes munis d’un petit gabarit.

Pelletier est ainsi devenu le premier joueur né dans les années 2000 à disputer une partie... dans l’histoire de l’équipe albertaine! À titre comparatif, le Canadien de Montréal en comptait sept, cette saison seulement.

À 5 pi 9 po, Pelletier était aussi le seul joueur sous la barre des 5 pi 10 po en uniforme samedi. Plus tôt cette saison, le talentueux Matthew Phillips (5 pi 7 po) n’avait eu droit qu’à deux petits matchs avec les Flames avant d’être rétrogradé dans la LAH, où il domine outrageusement le circuit avec 44 points en 31 matchs.

 Les vétérans se lèvent 

Il faut dire que l’équipe de Calgary, en pleine lutte pour une place en séries éliminatoires, avait toutes les raisons de faire confiance à ses vétérans dans cette reprise de la finale de la Coupe Stanley de 2004.

Les joueurs d’expérience ont répondu présents face aux «Bolts», qui détenaient une avance de 2 à 1 en milieu de deuxième vingt. Tyler Toffoli, Rasmus Andersson et Dillon Dube ont touché la cible pour procurer un coussin de deux filets aux Flames, puis Jonathan Huberdeau et Blake Coleman ont confirmé la victoire dans un filet désert.

Lightning vs Flames - 21 janvier 2023 -

Nazem Kadri, un autre vétéran à l’attaque, avait ouvert la marque au premier vingt.

Steven Stamkos, Vladislav Namestnikov et Anthony Cirelli ont répliqué pour les visiteurs.