Canadiens de Montréal

Cole Caufield comme Saku Koivu en 1996

Cole Caufield comme Saku Koivu en 1996

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 21 janvier
Mis à jour 21 janvier

Cole Caufield ratera le reste de la saison.

Quelle claque au visage pour l’organisation, les joueurs et les partisans!

La perspective de voir Caufield marquer 50 buts était la dernière attraction qui restait pour un peu tout le monde dans cette autre saison de transition pour les Canadiens.

On devra attendre.

Cette très mauvaise nouvelle m’a rappelé Saku Koivu. En 1996-1997, Koivu en était à sa deuxième année à Montréal et il était âgé de 22 ans. Il était en pleine ascension.

Koivu avait connu un début de saison du tonnerre. Après 30 matchs, le Finlandais avait récolté 38 points (13-25-38). Koivu occupait le troisième rang des meilleurs pointeurs de la LNH derrière Peter Forsberg et Jaromir Jagr et il devançait Mats Sundin, Wayne Gretzky et Joe Sakic.

La cadence de Koivu était élevée et son rythme de production nous permettait de croire à une saison de 100 points.

Malheureusement, le 7 décembre contre les Blackhawks de Chicago, Koivu s’est blessé à un genou en troisième période. Il a dû être opéré et il raté deux mois.

J’étais un adolescent et mes amis et moi étions tellement déçus. On voulait voir un joueur des Canadiens récolter 100 points en une saison. Le dernier demeure toujours Mats Naslund en 1985-1986.

Je trouve que c’est la même chose avec Caufield.

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Tout le monde est déçu. Bien que ce n’était pas garanti, le plateau des 50 buts était à la portée de Caufield. C’est comme une douche d’eau froide aujourd’hui sur la tête d’un peu tout le monde.

Seulement six joueurs dans l’histoire des Canadiens ont marqué 50 buts. Il y a eu Maurice Richard, Bernard Geoffrion, Guy Lafleur, Steve Shutt, Pierre Larouche et le dernier est Stéphane Richer en 1989-1990.

Caufield a le potentiel.

On se croise les doigts maintenant que son opération se passe bien et qu’il revienne encore plus fort.