Canadiens de Montréal

CH : Faut-il remettre en question le travail de l'équipe médicale?

Publié | Mis à jour

On a appris samedi que le meilleur buteur des Canadiens, Cole Caufield, avait pris la décision de se faire opérer et qu’il allait donc manquer le reste de la saison. Avec la liste des blessés qui ne cesse de se remplir, nous sommes dans le droit de se demander si l’équipe médicale pourrait être en cause.

Lors de l’avant-match du match Canadiens - Maple Leafs diffusé sur nos ondes, l’ex-entraineur-chef du Tricolore, Michel Therrien, a glissé un mot sur la gestion de ce type de dossier. Voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus.

«Lorsqu’on parle d’équipe médicale, c’est très délicat. En plus, chez les Canadiens, pour avoir été là longtemps, c’est très politique.»

«Par exemple, à Pittsburgh, lorsque Sidney Crosby avait pratiquement manqué l’entièreté de la saison, ils avaient fait une réévaluation de l’équipe médicale. Toutefois, pour ça, ça prend non seulement l’engagement du personnel, mais également celui des propriétaires.»

Situation hors de contrôle

Therrien a également expliqué que c’est une décision hors de contrôle pour le groupe d’entraineurs.

«L’entraineur-chef n’a pas son mot à dire lorsque vient le temps de parler de blessures. C’est plutôt l’équipe médicale, le joueur et l’agent, qui ensemble, prennent une décision afin de déterminer si le joueur sera en mesure de continuer à jouer.»

«Parfois, l’équipe médicale va dire à un joueur qu’il peut retourner au jeu, mais de son côté le joueur ne se sent pas prêt à reprendre et l’entraineur doit respecter ça. Je les ai toutes vécues ces situations-là et parfois ça peut être très frustrant.»

Pas la même chose pour tous les joueurs

Le «Coach» s’est même permis d’avouer que le traitement des blessures n’est pas toujours le même dépendamment de la qualité du joueur.

«Ça arrivait parfois que les thérapeutes me disaient qu’un joueur “moyen” était prêt à revenir au jeu et je leur demandais s’ils étaient sûrs de ça. Je leur disais qu’une journée ou deux de plus sur la liste des blessés ça lui ferait du bien parce que je ne voulais pas qu’il réintègre l’alignement tout de suite pour ne pas briser la chimie de l’équipe lorsque ça allait bien.»