TENNIS-AUS-OPEN

Photo : Novak Djokovic a pointé sa raquette vers le ciel après la confirmation de sa victoire contre Enzo Couacaud, jeudi, à Melbourne. Crédit : Photo AFP

Internationaux d'Australie

Le tableau s’ouvre... pour un Djokovic inquiet

Publié | Mis à jour

Exit Rafael Nadal, exit Casper Ruud. L’Espagnol et le Norvégien, classés première et deuxième tête de série de ces Internationaux d’Australie, ont été éliminés dès le deuxième tour, laissant la porte ouverte à un Novak Djokovic qui, déjà, semblait être le grand favori pour remporter le premier tournoi majeur de la saison. 

Mais voilà que le Serbe, titré neuf fois à Melbourne, inquiète à son tour. Sa cuisse gauche, enrobée d’un gros bandage, était l’objet de discussions avant même le début de la quinzaine, lorsque le quatrième favori a été forcé d’annuler certaines sessions d’entraînement. 

Jeudi, dans son match de deuxième tour face au très peu connu Français Enzo Couacaud, 191e au monde, «Djoko» a été contraint de prendre une pause médicale à la fin de la deuxième manche pour subir des traitements à sa cuisse. 

Le Serbe, qui à un moment, grimaçait et boitillait sur le terrain, est sorti du central pendant de longues minutes. Quand il est revenu, il a échappé le set au bris d’égalité, mais s’est ressaisi pour remporter la rencontre 6-1, 6-7 (5), 6-2 et 6-0. 

Le pointage des deux dernières manches pourrait laisser présager que les traitements reçus par «Djoko» ont tout réglé, mais semble-t-il que ce n’est pas le cas. 

L’ex-numéro 1 mondial, absent à Melbourne l’an dernier après avoir été expulsé en raison de problèmes avec son visa, n’était pas rassuré après sa victoire. 

En fait, Djokovic s’est même dit «inquiet». 

«J’ai des raisons de l’être, a-t-il ajouté. La situation concernant ma blessure n’est pas idéale, mais je ne veux pas entrer dans les détails.»

«Je dois accepter ce qui se passe. Mon équipe fait tout pour que je puisse jouer tous les matchs. L’avantage dans les tournois du Grand Chelem, c’est que nous avons une journée de pause entre chaque rencontre.» 

Encore du pain sur la planche

La légende de 35 ans est non seulement en quête d’un 10e titre aux Internationaux d’Australie, ce qui améliorerait sa propre marque, mais aussi, d’un 22e couronnement dans un tournoi majeur, ce qui égalerait le record de Nadal. 

En raison des défaites de Ruud, de l’Américain Taylor Fritz (8e) et de l’Allemand Alexander Zverev (12e), la portion tout au bas du tableau est maintenant totalement dégarnie de ses principales têtes de série. 

Comme l’ont relevé quelques friands de statistiques, les favoris dans cette section sont désormais l’Espagnol Roberto Bautista Agut (25e tête de série), les Américains Tommy Paul (35e mondial) et Jenson Brooksby (39e au monde) ainsi que le vétéran britannique Andy Murray (66e). 

Djokovic, qui se situe dans la portion juste en haut, a encore du pain sur la planche pour se rendre jusque là. Le Serbe se mesurera au troisième tour au Bulgare Grigor Dimitrov, classé 27e à Melbourne, vendredi soir ou la nuit prochaine. 

En ronde des 16, il pourrait affronter l’Australien Alex de Minaur, 22e, avant de retrouver potentiellement face au Russe Andrey Rublev, cinquième tête de série, ou au jeune Danois Holger Rune, neuvième, en quarts.

C’est par la suite que sa tâche pourrait se simplifier. Mais il faudra d’abord que le corps tienne le coup.