Canadiens de Montréal

«J’étais le suivant!»

Publié | Mis à jour

Le buteur des Canadiens Cole Caufield a discuté une bonne dizaine de minutes avec les journalistes, ce matin, en marge de l’entraînement de l’équipe.

Le numéro 22 a notamment parlé des matchs à venir contre les Maple Leafs et les Bruins comme étant de bons tests pour le Tricolore, avant de revenir sur celui d’hier contre les Panthers, que l’équipe a perdu au compte de 6-2.

Cette défaite a notamment été ponctuée par trois combats, alors que ses coéquipiers Mike Matheson, Arber Xhekaj et Michael Pezzetta s’en sont donné à cœur joie.

«J’étais le suivant», a rigolé le patineur de 5’7’’ lorsque questionné au sujet de la robustesse déployée lors de cet affrontement.   

Caufield a ensuite confirmé que non, il n’a jamais laissé tomber les gants au cours de sa carrière de hockeyeur. Il a eu de bons mots pour Xhekaj un peu plus tard.

«C'est vraiment important d’avoir un gars comme ça, je suis content qu'il soit là, il faut traiter ces gars-là de la bonne façon», a-t-il souligné. 

L’ailier américain a ensuite parlé des liens qui se sont tissés au sein du groupe de joueurs dernièrement, notamment chez les plus jeunes.

«Tout le monde dans le vestiaire est heureux de venir à l’aréna tous les jours, on a tous la passion et le désir de s’améliorer. On sait qu’il faudra du temps (...) je pense qu’en fin de compte, ça va fonctionner», a-t-il observé.

En attendant, le patineur de 22 ans, qui fait une très bonne saison jusqu’ici, se prépare à signer un nouveau contrat, probablement à long terme, avec l’équipe.

«J’essaie de rester loin de ça, ça va arriver quand ça va arriver, a-t-il relativisé lorsqu’interrogé à ce sujet. J’aime être ici, j’aime l’équipe et le groupe de gars, alors on va y aller un pas à la fois, mais c’est sûr que j’ai ça derrière la tête.»

Caufield a confirmé que les négociations avaient commencé, mais n’a pas voulu s’avancer sur le moment où il prévoit conclure une entente avec le club, pas plus que sur le nombre d’années ou le montant qu’il aimerait obtenir. Lorsque pressé davantage à ce sujet par notre collègue Marc-André Perreault, l’attaquant a réitéré en souriant qu’il était heureux ici.

«J’aime ça, la ville, les partisans, l’équipe, a-t-il assuré. Tout est beau, c’est un "fit" parfait», a-t-il insisté.

Voyez son point de presse en vidéo principale.