Boxe

«Je sors plus forte de cette défaite»

Publié | Mis à jour

Une semaine après avoir subi la toute première défaite de sa carrière, la douleur de Kim Clavel est toujours vive. 

La boxeuse ne se sent pas encore prête à regarder son combat contre la Mexicaine Yesica Nery Plata (29-2, 3 K.-O.), qui l’a emporté par décision unanime des juges à Laval, vendredi dernier, dépouillant ainsi Clavel (16-1, 3 K.-O.) de son titre mondial du WBC. 

Sept jours plus tard, la Québécoise a assuré à l’émission de TVA Sports JiC, vendredi, qu’elle a appris de cet affrontement et qu’elle reviendra plus forte. Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.

«Je sors la tête haute. J’ai tout donné dans le ring. Au final, la boxe féminine a gagné encore une fois. Je sors plus forte de ce combat. Je vais prendre un pas de recul et revenir plus forte», a affirmé Clavel.

Elle a avoué que la dernière semaine a été pénible sur le plan émotif.

«J’ai ressenti de la honte, mais il ne faut pas cacher ses émotions, on a le droit d’être triste. Ma dernière défaite remontait en 2016 au niveau amateur. Depuis vendredi, je me pose des questions, ce qui me fera évoluer. Tous les boxeurs ont déjà perdu. L’important, c’est de se relever», a philosophé Clavel.

Selon elle, le résultat s’explique en partie par ses lacunes défensives. «Il faut que je sois meilleure défensivement pour avoir une longue carrière», a-t-elle reconnu.

Clavel croit aussi qu’elle s’est laissé emporter par l’énergie de la foule. 

«Faire un spectacle a pris le dessus sur l’importance de gagner. J’ai boxé pour ne pas perdre et non pour gagner. J’aurais dû embarquer dans le ring pour moi-même et non pour les fans. Avec tout ça, j’ai oublié de m’amuser.»

Cet amour du public la touche profondément. «Je sens l’engouement des gens pour moi. J’ai tellement eu une vague d’amour depuis ma défaite. Je surfe là-dessus en ce moment.»