Canadiens de Montréal

«J’ai lâché un petit sacre ou deux» - Montembeault

Publié | Mis à jour

Samuel Montembeault n’avait pas rencontré les journalistes après le revers de 6 à 2 contre les Panthers de la Floride. Chassé du match pour une première fois cette saison, le gardien de 26 ans a commenté le contact avec Matthew Tkachuk et la contestation perdue par Martin St-Louis après l'entraînement de vendredi.

«J’ai lâché un petit sacre ou deux, a dit Montembeault avec le sourire. Ce n’était pas facile à avaler. Je pense qu’on n’a pas gagné une seule contestation. C’était une décision difficile.» 

«Oui, je pense qu’il y avait un contact avec moi. Il m’a empêché de revenir, mais j’étais aussi loin. Est-ce que j’aurais fait l’arrêt ? Peut-être en plongeant. Il y a une zone grise. On a perdu la contestation et les Panthers ont marqué sur l’avantage numérique qui suivait. »

En poste pour un sixième match d’affilée face aux Panthers, Montembeault a rangé son masque et ses jambières après 40 minutes. Il avait donné cinq buts sur 33 tirs. 

«Je n’ai pas reparlé avec Martin aujourd’hui, a-t-il précisé. Je ne me suis pas entraîné avec l’équipe aujourd’hui, je suis resté sur l’autre glace avec Éric (Raymond). Après le match, Martin a dit devant tout le monde que ça n’avait rien à voir avec mon jeu. Il voulait y aller d’un changement. Avant que j’embarque sur le banc en troisième, il m’a dit que ce n’était pas de ma faute.»

Avec la blessure à Jake Allen, Montembeault obtiendra visiblement un septième départ consécutif lors de la visite des Maple Leafs de Toronto, samedi soir, au Centre Bell. 

Un homme heureux

Acquis des Panthers l’an dernier au ballottage, Montembeault constitue l’une des plus belles histoires du CH cette saison avec un dossier de 9-8-2, une moyenne de 3,21 et un taux d’efficacité de ,909. 

À un salaire d’un million pour cette saison et la suivante, il représente un bon investissement. Lors du bilan de mi-saison de l’équipe mercredi, Kent Hughes a eu de bons mots pour son gardien. 

«C’est agréable de voir qu’ils me font confiance, a noté Montembeault. Dernièrement, j’ai joué aussi plusieurs matchs d’affilée. L’équipe me fait confiance. Kent a dit que je ne m’en allais pas nulle part. Je n’ai pas le goût de m’en aller nulle part non plus.» 

Mike Matheson n’a pas reçu de suspension pour sa mise en échec contre Eric Staal, mais il a quand même subi les foudres des dirigeants de la LNH. 

Matheson a payé une amende de 5000 $ pour son geste contre le centre de 38 ans.