Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

«Je suis un adulte» - Mathieu Joseph

Publié | Mis à jour

C’est un problème non relié au hockey qui a incité l’entraîneur-chef des Sénateurs d’Ottawa, D.J. Smith, à laisser de côté le Québécois Mathieu Joseph, mercredi soir.

L’attaquant a été puni et il a dit jeudi en avoir accepté les conséquences.

En plus d’être sur la touche avec une blessure depuis le 8 décembre, le joueur de 25 ans a manqué le premier duel de sa carrière face à son frère Pierre-Oliver, des Penguins de Pittsburgh. Les «Sens» l’ont tout de même emporté 5 à 4 en prolongation.

«C’était un truc à l’interne. J’ai commis une erreur, a confié Joseph en mêlée de presse. J’étais prêt à en assumer les conséquences. C’est ma faute, c’est ma responsabilité. Je sais que je peux être meilleur et je le serai.»

«Je suis un adulte. Je peux composer avec ça.»

Ni le joueur ni son entraîneur n’ont donné davantage de détails sur la situation.

«Ce que je dirai sur ce dossier – qui a un peu pris des dimensions énormes –, c’était un problème non lié au hockey. Il a été laissé de côté une fois et nous l’accueillons à bras ouverts maintenant», a confié Smith après avoir été muet la veille.

Le Lavallois a amassé deux buts et sept mentions d’aide pour neuf points en 25 rencontres cette saison. Joseph en est à sa première saison complète avec les Sénateurs, mais déjà, ne pas pouvoir se battre avec ses coéquipiers l’a affecté.

«Ç’a été assez brutal d’être laissé de côté comme ça, de voir les gars batailler chaque soir et de ne pas pouvoir les aider. Je suis un gars passionné et j’aime ce que je fais. Je suis très excité à l’idée d’y retourner avec les gars», a-t-il dit.

Les Penguins seront de nouveau les adversaires des Sénateurs, vendredi, à Pittsburgh.