Crédit : Getty Images via AFP

LNH

De très gros matchs à gagner pour les Sénateurs

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les Sénateurs d’Ottawa et leur capitaine Brady Tkachuk ont fait un pas vers un retour dans le portrait des séries, mercredi, mais il leur en faudra plusieurs autres pour se tailler une place parmi les huit formations de l’Association de l’Est participant aux matchs d’après-saison.

Grâce notamment à Tkachuk, auteur du but décisif dans un gain de 5 à 4 en prolongation contre les Penguins de Pittsburgh au Centre Canadian Tire, les hommes de l’instructeur-chef D.J. Smith se sont approché à huit points de leurs rivaux du jour, détenteurs du second laissez-passer des clubs repêchés. Et les deux équipes se retrouveront vendredi en Pennsylvanie pour un autre duel de la plus haute importance.

Si tout n’est pas parfait techniquement, les Sénateurs gardent espoir et souhaitent avant tout connaître une longue séquence fructueuse. Ils ont vécu des moments en montagnes russes trop souvent cette saison et le temps commence à manquer. Leurs joueurs en sont bien conscients.

«Ce sont eux que nous tentons de rattraper, a avoué le capitaine au site NHL.com. Nous abordons ces rencontres comme une question de vie ou de mort. Là, nous étions dans une atmosphère de séries. Il y avait de l’énergie et de l’émotion. C’est ainsi que nous voulons jouer et ces aspects que nous espérons transporter vers la joute suivante.»

Cependant, Ottawa devra compter sur davantage pour remonter au classement, entre autres, un gardien en pleine possession de ses moyens. Aussi, Cam Talbot aura à se montrer plus solide, contrairement à la partie de mercredi, pendant laquelle il a affiché des signes de faiblesse. En revanche, il a toujours la confiance de Smith.

«Il nous a permis de remporter plusieurs matchs en décembre, ne l’oublions pas, a indiqué le pilote. Nous aurions pu facilement encaisser la défaite à quelques reprises le mois dernier, mais il nous a aidés. Cette fois, on l’a soutenu pour obtenir un gain. Il aura beaucoup d’autres chances de gagner.»

Le CH pourrait jouer les trouble-fête

D’ici la pause des étoiles, les Sénateurs joueront six fois, incluant une série aller-retour face au Canadien de Montréal les 28 et 31 janvier. Ils ont tout intérêt à profiter de ces rendez-vous avec la pire équipe de la section Atlantique pour accumuler les points, car ils ont quelques concurrents à dépasser, outre les Penguins.

Effectivement, les Islanders de New York – de passage dans la capitale fédérale mercredi –, les Panthers de la Floride, les Sabres de Buffalo, les Red Wings de Detroit et les Flyers de Philadelphie se trouvent tous devant eux.