Crédit : AFP

Internationaux d'Australie

Andy Murray remporte un match qui se termine aux petites heures du matin

Publié | Mis à jour

Au bout de la nuit, au bout de l'effort: Andy Murray, 66e mondial, s'est qualifié pour le troisième tour de l'Open d'Australie en battant l'Australien Thanasi Kokkinakis (159e) 4-6, 6-7 (4), 7-6 (5), 6-3, 7-5 après 5h45 de match.

Le record à l'Open d'Australie reste donc toujours la finale remportée par Djokovic contre Nadal en 2012 disputée durant 5 heures et 53 minutes.

Il était 4h06 vendredi quand les deux joueurs se sont donné l'accolade. Soit le troisième match le plus tardif de l'histoire, selon les organisateurs, après Zverev-Brooksby à Accapulco en 2022 (4h54 du matin) et Hewitt-Baghdatis à l'Open d'Australie en 2008 (4h34 du matin).

«C'était incroyable, il a très bien servi, mais j'ai joué de mieux en mieux et... oui, j'ai un gros cœur», a lancé l’Écossais qui avait déjà mis 4h49 pour venir à bout de l'Italien Matteo Berrettini (14e) en cinq sets et en ayant sauvé une balle de match au premier tour.

«Remonter deux sets, je l'ai déjà fait ! Alors je me suis appuyé sur mon expérience, mon amour du jeu et de la compétition», a expliqué le Britannique dont le précédent match le plus long n'avait duré «que» 5h07.

Kokkinakis a mené 5-2 dans la troisième manche et servi pour le match à 5-3 sans pouvoir empêcher Murray de revenir et de remporter la manche sur sa première balle de set dans le bris d'égalité.

Murray a ensuite égalisé à deux manches partout et poussé son adversaire dans un set décisif où, sur un énorme coup droit gagnant, il a réussi le break pour mener 6-5 et servir pour le match devant un public maigre mais en furie.

Le quintuple finaliste à Melbourne (2010, 2011, 2013, 2015, 2016) s'est alors offert deux balles de match et a conclu sur la première.

Samedi, il affrontera l'Espagnol Roberto Bautista (25e) pour une place en 8es de finale.