Crédit : Getty Images via AFP

NFL

NFL: les héros et les zéros du premier tour éliminatoire

Publié | Mis à jour

Le premier tour éliminatoire dans la NFL n’a pas déçu les amateurs de remontées inattendues, de jeux offensifs spectaculaires et de matchs à haut pointage.

Voici trois joueurs qui ont offert de brillantes performances et autant de footballeurs qui n’ont pas livré la marchandise :

Les héros

- Dak Prescott, Cowboys de Dallas

Le quart-arrière de 29 ans a été tout simplement dominant dans la victoire de 31 à 14 contre les Buccaneers de Tampa Bay. Dak Prescott a réussi 25 des 33 passes qu’il a tentées pour 305 verges et quatre touchés. Il a aussi amassé 24 verges et un majeur avec ses jambes.

Le pivot a amorcé son affrontement en forme, ce qui a mis énormément de pression sur ses adversaires. En effet, l’attaque des Cowboys de Dallas a inscrit des touchés quatre fois lors de ses six premières présences sur le terrain.

- Saquon Barkley, Giants de New York

Saquon Barkley a été la bougie d’allumage qui a permis aux Giants de battre les Vikings du Minnesota 31 à 24 et d’ainsi atteindre le deuxième tour éliminatoire pour la première fois depuis la campagne 2011. Le porteur de ballon a inscrit le premier majeur des siens, en plus de franchir la ligne des buts au quatrième quart. Son deuxième touché est d’ailleurs celui qui a fait la différence au pointage. Barkley a été une menace constante, ayant récolté 53 verges au sol et 56 autres via les airs.

- Brock Purdy, 49ers de San Francisco

Il a été difficile de choisir le héros de l’unité offensive des Niners qui a produit 41 points dans un gain contre les Seahawks de Seattle. L’honneur est toutefois revenu au quart-arrière Brock Purdy. L’histoire hollywoodienne du dernier choix du repêchage 2022 de la NFL s’est poursuivi avec une récolte de 332 verges et trois passes de touché dans un match sans lendemain. Envoyé dans la mêlée depuis la 14e semaine d’activités, Purdy distribue très bien le ballon à ses talentueux coéquipiers et se donne des airs de vétéran.

Les zéros

- Brandon Staley, Chargers de Los Angeles

L’entraîneur-chef des Chargers de Los Angeles, Brandon Staley, est montré du doigt et sévèrement critiqué pour l’horrible défaite des siens. En avance par 27 points au deuxième quart, la formation californienne a finalement été battue 31 à 30 par les Jaguars de Jacksonville. Les choix de jeux et de stratégies de Staley ont été qualifiés de médiocres aux quatre coins de la planète NFL et les appels à son congédiement ont été nombreux. Les leaders des Chargers, dont le quart Justin Herbert, ont cependant publiquement dit qu’il souhaitait son retour en 2023.

- Tyler Huntley, Ravens de Baltimore

Les Ravens semblaient en plein contrôle de leur duel contre les Bengals de Cincinnati avant l’énorme bourde du quart-arrière Tyler Huntley. Au quatrième quart, lorsque le pointage était de 17 à 17, l’attaque de Baltimore a traversé le terrain et s'est profondément installée dans la zone adverse. Sur une faufilade visant un touché, Huntley a sauté par-dessus la ligne de mêlée au lieu de se lancer vers l’avant. Le pivot a échappé le ballon et le précieux objet a été ramené sur 98 verges pour un majeur par le plaqueur défensif Sam Hubbard. Ce touché a finalement fait la différence pour les Bengals.

- Brett Maher, Cowboys de Dallas

Le botteur de précision des Cowboys Brett Maher est probablement l’homme le plus soulagé par l’incapacité de Tom Brady d’orchestrer l’une de ses célèbres remontées. Le vétéran de 33 ans a laissé de précieux points sur la table, car il a manqué quatre des cinq convertis d’un point qu’il a tentés. C’était la première fois dans l’histoire de la NFL qu’un botteur connaissait autant d’échecs dans un match éliminatoire. Heureusement pour Maher, ses coéquipiers ont pris le relais. Reste maintenant à voir s’il sera en uniforme pour le prochain match sans lendemain des Cowboys.