Crédit : Photo Getty Images via AFP

LNH

Jets : une embauche qui a fait toute la différence

Publié | Mis à jour

Les Jets de Winnipeg sont l’une des équipes de l’heure dans la LNH. Après un début de saison où ils ont été sauvés par les prestations de leur gardien Connor Hellebuyck, la formation manitobaine n’a pas eu d’autres zones de turbulence. 

On parle beaucoup de constance lorsqu’il est question de Pierre-Luc Dubois. C’est aussi vrai pour les Jets. Ils ont joué pour plus de ,500 lors des trois premiers mois de la saison.

Puis, ils ont démarré l’année 2023 en remportant six de leurs sept premiers matchs. Si on remonte un peu plus loin, la troupe de Rick Bowness a gagné huit de ses neuf derniers duels. 

Un rendement suffisant pour grimper au premier rang de la section Centrale de la conférence de l’Ouest. Au moment où l’on écrit ces lignes, ils ont le même nombre de points que les Stars de Dallas (59). 

Un contraste frappant avec la saison dernière, lors de laquelle les Jets ont été décevants à bien des égards. 

«On a une bonne équipe, a indiqué Pierre-Luc Dubois. Dans la chambre, on n’avait aucun doute que c’était le cas. 

«En tant que groupe, nous avons réalisé que si ça ne va pas bien, ça peut descendre très rapidement. La course aux séries est difficile. Un moment donné, tu réalises qu’il te reste 20 matchs et que tu as 2 % de faire les séries. 

«L’an dernier, quand on a commencé à avoir des difficultés, on n’a pas été capables d’arrêter notre descente. Cette année, nous sommes arrivés avec plus de confiance. 

«On savait à quel point nous avions une bonne équipe et on voulait le prouver à tout le monde.»

Un Norris dans la chambre?

Les bonnes équipes ont toutes un bon quart-arrière. Les Jets, de leur côté, peuvent compter sur Josh Morrissey, qui représente l’une des belles surprises dans la LNH. 

Morrissey connaît la meilleure saison de sa carrière avec 48 points en 44 matchs. Il affiche un différentiel de +11 et quatre buts gagnants. À ce rythme, il a de très bonnes chances d’être un candidat au trophée Norris remis au meilleur défenseur. 

Crédit photo : Photo d'archives, AFP

«Je ne sais pas ce qu’il mange, mais il connaît toute une saison, a expliqué Dubois. Josh est un joueur très important sur, mais aussi à l’extérieur de la glace. Il est capable de tout faire sur la glace.

«On n’a pas de capitaine cette année. Il fait partie des joueurs qui ont pris une partie du leadership. C’est un leader tous les soirs.»

La méthode Bowness

Cette excellente saison coïncide avec l’arrivée de Rick Bowness et d’un nouveau groupe d’entraîneurs en poste. Bowness, un homme de hockey d’expérience, a mis de l’ordre dans la cabane depuis son arrivée. 

Rien de spectaculaire. Un système efficace dans lequel ses meilleurs joueurs semblent à l’aise. Dubois, Morrissey, Kyle Connor et Mark Scheifele sont heureux comme des poissons dans l’eau. Les succès actuels des Jets le démontrent bien. 

Crédit photo : Photo d'archives, Getty Images via AFP

«Avec la saison que nous avons connue l’an dernier, un entraîneur pouvait arriver avec deux visions. Il pouvait arriver en mode panique et on avait l'obligation d’avoir une bonne saison. 

«Rick est plutôt arrivé avec une attitude calme. Il savait qu’on avait une bonne équipe si on travaillait sur notre système et les petits détails. Il n’avait aucun stress lorsqu’il est arrivé au camp. 

«Parmi ses méthodes, il nous a montré des séquences de l’an dernier où l’on faisait de bonnes choses lors des matchs. Ces petites choses ont calmé les joueurs et ça nous a fait réaliser que nous pouvions avoir une bonne saison.»