Crédit : Getty Images via AFP

LNH

Jonathan Toews ouvre la porte à quitter Chicago

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le capitaine des Blackhawks de Chicago, Jonathan Toews, a mentionné qu’une transaction l’impliquant pourrait bien servir toutes les parties en cause.

Ayant remporté trois fois la coupe Stanley dans la Ville des vents depuis le début de sa carrière en 2007-2008, le hockeyeur de 34 ans écoule la dernière année d’un contrat de huit ans et de 84 millions $, à l’image de son coéquipier Patrick Kane. Les Hawks occupant la cave du classement général de la Ligue nationale et, à l’approche de la date limite des échanges fixée au 3 mars, les rumeurs concernant les deux hommes risquent de circuler davantage.

• À lire aussi: Une séquence à domicile difficile à venir pour les Canadiens

• À lire aussi: Pyotr Kochetkov perd sa place

Or, Toews n’a rien fait pour les atténuer.

«Il s’agit d’une question difficile à répondre, car une partie de moi-même ne veut pas vraiment admettre ce qui se passe et souhaite demeurer un Blackhawk afin de terminer la carrière ici, a-t-il déclaré au réseau NBC Sports quant à son désir de rester en Illinois. Cependant, une autre partie de moi-même voit le classement inscrit sur le mur. Peut-être que cette organisation essaie de presser le bouton de remise à zéro et qu’un changement pour tous ne serait pas si mauvais. Ça commence par moi.»

Encore efficace

En dépit d’une absence reliée à un syndrome du système immunitaire en 2020-2021, Toews a disputé 71 matchs la saison suivante, amassant 37 points. Jusqu’à maintenant en 2022-2023, il en a obtenu 24 en une quarantaine d’affrontements. Il croit être en mesure d’effectuer le travail attendu malgré ses ennuis passés.

«La situation est compliquée. C’est la dernière année de mon entente et je n’ai pas offert mon meilleur hockey depuis longtemps. Donc, je ne suis pas certain quant aux possibilités et ce qui suivra. Par contre, il n’y a pas de doute dans mon esprit. Je me concentre sur mon jeu en tentant de m’améliorer quotidiennement et d’apprécier le sport. Peu importe la durée, je savourerai l’opportunité d’être un Blackhawk tant que je le serai.»