Crédit : AFP

Internationaux d'Australie

Australie: Leylah Fernandez accède au 2e tour; Sebov éliminée

Publié | Mis à jour

Le jeu de Leylah Fernandez était chaud et beau lundi à Melbourne, à l’instar du soleil qui plombait sur le court numéro 3, où la Québécoise a battu l’expérimentée Française Alizé Cornet.

Combative comme à son habitude, Leylah a mis 1 h 42 min pour venir à bout de la 34e mondiale et remporter, du même coup, sa première victoire dans le grand tableau des Internationaux d’Australie, à sa quatrième tentative.

Le début du match ne laissait pourtant pas présager un pareil scénario. Quelques minutes après son entrée sur le court numéro 3, aux environs de 11 h, heure de Melbourne (19 h au Québec, lundi), la joueuse de 20 ans cumulait sept fautes directes et tirait de l’arrière 2-0.

De quoi faire suer les quelques partisans canadiens dans les estrades, même si eux étaient bien assis à l’ombre.

Il faisait déjà 28 degrés Celsius au Melbourne Park et Leylah semblait tenter de couper court aux échanges.

Mais la 40e raquette au monde est rapidement revenue à sa stratégie préférée : faire courir sa rivale, puis viser l’ouverture... ou attendre l’une des 34 fautes directes de la Française de 32 ans.

Changement payant

Et ce changement de tactique a porté ses fruits. Au sixième jeu, la Québécoise s’est offert deux balles de bris, et elle a remis les pendules à l’heure sur une jolie volée en angle.

Un superbe coup qu’elle a célébré en brandissant le poing vers sa box, dans laquelle se trouvait son père Jorge, mais aussi son nouvel entraîneur, l’Espagnol Julian Alonso, qui applaudissait en signe d’approbation.

Clairement peu incommodée par le mercure qui montait encore davantage tout au long du match – elle s’entraîne en Floride, après tout –, Fernandez a continué ses attaques. La Québécoise a fini la rencontre avec 25 coups gagnants.

Elle a de nouveau brisé à la toute fin du premier set, sur un sujet que Cornet lui a offert sur un plateau d’argent en enchaînant une double faute et une faute directe dans le filet.

Cornet cherchait son souffle

La Française, ex-11e mondiale, semblait beaucoup moins apprécier les conditions météorologiques du jour. En voyant Cornet chercher son souffle entre les points, on se doutait que la Française allait finir par casser de nouveau dans ce deuxième set.

Et ce fut le cas, encore à 3-2. La joueuse d’expérience a bien tenté de s’accrocher au jeu suivant, ramenant le pointage à égalité, mais Fernandez a conservé son service sur un amorti.

Un gros défi au 2e tour

Leylah a une nouvelle fois brisé Cornet à son retour au service, s’adjugeant du même coup son billet pour le deuxième tour et une confrontation face à une autre Française, Caroline Garcia.

La quatrième favorite, l’une des joueuses en forme du moment, a battu 6-3 et 6-0 la qualifiée Canadienne Katherine Sebov.

Le match aura lieu mercredi soir, au Québec, ou encore, dans la nuit de mercredi à jeudi.

Sebov impuissante en Australie

Crédit photo : AFP

Sebov a été incapable de causer la surprise aux Internationaux d’Australie, pliant plutôt bagage en deux manches. La tâche était colossale pour Sebov, 190e raquette mondiale, qui en était à son premier match dans le tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem. 

Non seulement devait-elle chasser la nervosité, mais aussi affronter celle qui occupe le quatrième échelon mondial.

La Torontoise de 24 ans a montré de belles choses en première manche. Elle a notamment réussi à effacer deux balles de bris pour créer l’égalité 3-3, mais son inefficacité en retour de service lui a empêché de causer de plus grands ennuis à sa rivale.

Au total, Sebov n’a remporté qu’un point en 18 échanges lorsque Garcia est parvenue à placer sa première balle de service.

Symbole de ce duel tout à fait inégal, la Canadienne n’a aussi réussi qu’un seul coup gagnant au cours du match, contre 22 pour la Française.

Garcia tentera de faire tomber une autre représentante de l’unifolié, Bianca Andreescu, au deuxième tour.

-Nick Kyrgios a brisé le cœur de ses compatriotes, lundi, en annonçant son forfait du tournoi. L’Australien, meilleur joueur au pays et 19e favori à Melbourne, souffre d’une blessure à un genou qu’il aurait pu aggraver en disputant l’événement. «L’enfant terrible du tennis» était visiblement démoli, en conférence de presse. «J’ai tout fait pour arriver ici dans la meilleure forme de ma vie», a-t-il regretté.