Crédit : Photo AFP

NFL

Les Bills chauffés par les Dolphins

Publié | Mis à jour

ORCHARD PARK, NY – Face à des Dolphins décimés par les blessures, avec leur troisième quart-arrière aux commandes, les Bills ont fait tout juste le nécessaire pour l’emporter par 34-31. Ce qui avait le potentiel d’être un festin a rendu les 70 000 partisans à Buffalo bien nerveux.

Une victoire est une victoire, mais les Bills en ont tout de même arraché et joué du football très négligent dans un marathon de quatre heures, truffé d’erreurs de part et d’autre. Ils passent ainsi au deuxième tour des séries tandis que la saison des Dolphins est terminée.

Le quart-arrière Josh Allen, malgré les 352 verges accumulées et trois passes de touchés, a été intercepté à deux reprises en plus d’échapper le ballon trois fois. Seulement un de ces échappés a été recouvré par les Dolphins, mais la propension aux revirements a de quoi inquiéter.

Allen a 16 interceptions et 22 revirements au total à son actif, deux sommets peu enviables dans la NFL.

«Nous avons fait de bonnes choses aujourd’hui, mais j’ai fait plusieurs mauvaises choses. En bout de ligne, ce qui compte n’est pas comment on gagne, mais seulement si on gagne. L’important était de survivre pour avancer», a mentionné le quart-arrière après coup.

Séquence d’autodestruction

Survivre est le mot juste! Après s’être dotés d’une avance de 17-0 après des touchés de Dawson Knox et James Cook, les Bills ont cafouillé à répétition.

Pendant une séquence pénible entre le milieu du deuxième quart et le début du troisième quart, les Bills ont vu leur coussin fondre en raison de deux interceptions des Dolphins et d’un long retour de dégagement de 50 verges, qui ont mené à des bottés de placement.

À la première séquence offensive des Bills en deuxième demie, Josh Allen a été rejoint derrière sa ligne de mêlée par Eric Rowe, qui a forcé l’échappé que Zach Sieler a ramené dans la zone des buts pour un touché.

Soudainement, c’était 24-20 pour les Dolphins dans un Highmark Stadium qui a rarement été si stupéfait et silencieux.

Interception salutaire

Ironiquement, ce sont les Dolphins qui ont redonné vie aux Bills lorsque sur une situation de troisième essai et 19 verges à faire, Skylar Thompson a tenté une passe désespérée que Kaiir Elam a intercepté.

Les Bills n’étaient qu’à 33 verges de la zone des buts et cinq jeux plus tard, Allen rejoignait Cole Beasley pour le touché qui redonnait les devants. C’était le premier touché en carrière pour le vétéran en séries.

«Il était à peu près temps, j’ai attendu 11 ans!», s’est-il amusé en point de presse.

Résilients Dolphins

Les Dolphins ont aussi connu des ratés même s’ils se sont bien battus.

Avec Skylar Thompson, un quart recrue à son premier départ en séries derrière une ligne offensive éclopée, leur marge de manœuvre était inexistante. Pourtant, ses receveurs, Jaylen Waddle en tête, ne l’ont pas aidé en échappant plusieurs passes.

L’entraîneur-chef Mike McDaniel a aussi géré l’horloge en débutant, dilapidant de précieux temps d’arrêt qui auraient été fort utiles en fin de rencontre quand les Bills écoulaient le temps.

Néanmoins, considérant l’état des forces en présence, les Dolphins ont vaillamment travaillé et les Bills ne s’en sortiront pas dans les semaines à venir en jouant de la sorte face à des adversaires supérieurs.

Les équipes semées numéro sept présentent maintenant un dossier collectif de 0-6 depuis que la NFL a fait passer le nombre d’équipes qualifiées de 12 à 14.

Les Dolphins n’ont donc toujours pas gagné un match éliminatoire depuis le 30 décembre 2000, mais ils ont quand même perdu sans perdre la face. Leurs sept dernières défaites en séries avaient été encaissées par un écart moyen de 26 points.

Hamlin à la maison

Avant le match, une rumeur a été lancée à l’effet que Damar Hamlin serait présent avec ses coéquipiers, mais le maraudeur, qui récupère toujours de son arrêt cardiaque, est plutôt demeuré chez lui.

«Mon coeur est avec mes coéquipiers qui se battent aujourd’hui. Je les soutiens de la maison en me concentrant sur ma réhabilitation. Il n’y a rien que j’aimerais plus que d’être là avec eux», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Les étoiles du jour

Kaiir Elam

Le demi de coin recrue des Bills a non seulement réalisé une interception critique, mais il a brisé la passe ultime tentée par les Dolphins sur un quatrième essai en fin de match. Selon NextGen Stats, il n’a concédé qu’une passe pour deux verges.

Diggs et Davis

Les deux receveurs ont brillé. Stefon Diggs (7 réceptions, 114 verges) a franchi la barre des 100 verges pour la troisième fois en séries avec les Bills. Gabe Davis (6 réceptions, 113 verges) a inscrit un touché en plus de connaître son premier match de 100 verges depuis la semaine 5.

Jevon Holland

Le demi défensif canadien des Dolphins s’est fait remarquer dans la défaite avec 10 plaqués, une interception et deux passes rabattues. Il a tout pour devenir un joueur étoile.