Crédit : AFP

Internationaux d'Australie

En grande forme, Andreescu passe aisément au deuxième tour

Publié | Mis à jour

MELBOURNE, Australie – À l’image de la robe Nike multicolore qu’elle avait enfilée pour ce premier tournoi majeur de la saison, Bianca Andreescu est arrivée au Melbourne Park prête à en mettre plein la vue lundi avant-midi, à l’heure australienne.

Ses attaques répétées tant du coup droit que du revers, combinées à quelques montées efficaces au filet – et même certaines spectaculaires – ont permis à l’Ontarienne de 22 ans de se défaire de la Tchèque Marie Bouzkova 6-2 et 6-4, en 1 h 41 min.

La tâche n’était pourtant pas si simple : Bouzkova était la 25e tête de série de ces Internationaux d’Australie. Et bien qu’elle admette détester voir les chiffres «4» et «3» accolés à son nom, Andreescu est effectivement 43e mondiale en ce moment.

Mais les rôles ont été inversés dès le début de cette rencontre, la première de la quinzaine à être jouée sur l’intime court 3, à l’ombre de l’imposant Rod Laver Arena.

Pendant que les gradins se remplissaient peu à peu (il y avait une file monstre pour accéder au site, en cette première journée du tournoi), Andreescu élevait la cadence.

L’ancienne quatrième mondiale s’est d’abord offert une balle de bris à 2-1, qu’elle a concrétisée en martelant le coup droit de la Tchèque de 24 ans.

Avec son nouvel entraîneur

Clairement fière de son coup, Andreescu a brandi le poing en direction de sa box, où se trouvait son nouvel entraîneur, le sympathique Français Christophe Lambert, avec qui elle travaille depuis près de deux mois.

Un nouvel entraîneur, oui, mais que la Canadienne connaît depuis l’adolescence. Il était à ses côtés quand elle a remporté le prestigieux Orange Bowl chez les 16 ans et moins, en 2014.

L’Ontarienne s’est offert deux autres balles de bris à 5-2, filant ainsi avec la manche initiale.

Une qualifiée au 2e tour

Et cette fois, elle a tenu le coup pour le reste de la rencontre, brisant à nouveau en toute fin de set.

Une belle façon de faire oublier ses récents déboires à Auckland, où Andreescu avait perdu pas moins de 12 jeux de suite pour s’incliner devant la Russe Veronika Kudermetova, 6-4 et 6-0.

Déjà en belle forme, Andreescu aura droit – sur papier du moins – à une confrontation plus facile au deuxième tour, mardi soir ou dans la nuit de mardi à mercredi, heure du Québec.

Elle fera face à la qualifiée Espagnole Cristina Bucsa, 100e mondiale. Les deux joueuses ne se encore sont jamais affrontées.

C’est par la suite (si suite il y a) que les choses pourraient se corser pour Bianca. Une certaine Polonaise nommée Iga Swiatek, grande favorite du tournoi, pourrait l’attendre en troisième ronde.

Marino défaite

De son côté, la Canadienne Rebecca Marino, 66e, s'est inclinée devant la Chinoise Lin Zhu, 85e, 6-2, 6-4 en 1h06.