LNH

Les Flames ont eu chaud

Publié | Mis à jour

Les Flames de Calgary ont eu des sueurs froides en troisième période en voyant les Stars de Dallas gruger l’avance qu’ils s’étaient procuré, pour finalement signer une victoire de 6 à 5, samedi, au American Airlines Center.

Voyez les faits saillants dans la vidéo principale ci-dessus.

La foule derrière eux, Tyler Seguin, Joe Pavelski (deux fois) et Colin Miller ont tour à tour touché la cible pour tenter de revenir de l’arrière, mais la formation locale a amorcé le retour dans le match trop tardivement.

 «Je crois que nous avons bien joué. Évidemment, nous avons perdu le rythme en troisième période, mais bon, nous devons prendre ça comme une courbe d’apprentissage, a indiqué au site web des Flames l’attaquant Jonathan Huberdeau. [...] Vous les voyez arriver et ils ont la foule derrière eux. Nous avions une bonne avance, et s’ils étaient revenus, ç’aurait été fou. Mais nous avons résisté et avons remporté ce match.» 

«Nous devions résister. C’est encore pire quand vous commencez à paniquer. C’est là que tout peut aller de travers. Nous avons plusieurs gars plus vieux et matures, nous devons en tirer avantage et terminer ces parties-là», a expliqué le défenseur Chris Tanev, qui a vu les Stars toucher la cible trois fois au troisième tiers.

Avance insurmontable?

Ce sont donc quatre buts sans réplique en l’espace de sept minutes au second tiers qui auront coulé l’équipe du Texas. Les défenseurs Chris Tanev et Rasmus Andersson ont enfilé l’aiguille coup sur coup en moins de deux minutes à la fin de la période, créant une avance de cinq buts.

L’ancien de l’Avalanche du Colorado Nazem Kadri a ajouté son grain de sel avec son 17e but cette saison. Celui-ci était fin seul près du cercle des mises en jeu et a profité d’une passe de Jonathan Huberdeau pour décocher un tir précis qui a battu la vigilance de Scott Wedgewood. Malmené par les Flames, celui-ci a terminé la rencontre avec 30 arrêts en 36 tentatives.

 «Ce n’était définitivement pas la faute [de Wedgewood]. Nous n’avons juste pas assez bien joué pendant assez longtemps», a avoué l’entraîneur des Stars, Peter DeBoer, en point de presse. 

Elias Lindholm a amorcé l’hémorragie au milieu du second tiers en déviant la rondelle au vol en avantage numérique. C’est Andrew Mangiapane qui a ouvert les compteurs rapidement en contournant le filet avec la rondelle et battant de vitesse Wedgewood alors qu’il n’y avait que 25 secondes d’écoulées au match.

Dans la cause perdante, le vétéran Jamie Benn s’est également inscrit au pointage.