Crédit : AFP

Premier League

Angleterre: United se paie City, Liverpool poursuit son naufrage

Publié | Mis à jour

Manchester United a confirmé son retour au tout premier plan du championnat d'Angleterre en battant City (2-1), samedi lors de la 20e journée, alors que Liverpool, surclassé par Brighton (3-0), voit le top 4 s'éloigner.

Menés, mais jamais résignés, les Reds Devils ont renversé, avec un petit coup de pouce arbitral, City qui ne tourne plus rond avec un Erling Haaland transparent.

United remonte provisoirement sur le podium avec 38 unités, à une longueur de son voisin (2e) et six d'Arsenal qui se déplace dimanche à Tottenham.

Déja battus par la lanterne rouge Southampton (2-0) en Coupe de la Ligue mercredi, les Citizens ont une nouvelle fois été laborieux en première période, malgré une possession de balle élevée.

Le coaching de Pep Guardiola a semblé fonctionner quand Jack Grealish, trois minutes après son entrée en jeu, a ouvert le score de la tête sur la première percée de Kevin De Bruyne dans la surface adverse (0-1, 60e).

Mais United, qui avait eu deux belles occasions en contre par Marcus Rashford en première période, a trouvé les ressources pour revenir.

Sur une action où l'arbitre a assez généreusement estimé que Rashford, nettement hors-jeu, n'avait pas interféré avec l'action, bien qu'il n'ait pas stoppé sa course vers l'avant, Bruno Fernandes a égalisé (1-1, 78e).

Galvanisés, les Red Devils ont forcé la décision par Rashford, encore en avance sur les derniers défenseurs, mais derrière la balle au départ du centre d'Alejandro Garnacho (2-1, 82e).

Pour City, qui va affronter deux fois Tottenham et deux fois Arsenal, dont une fois en Coupe d'Angleterre, lors de ses six prochains matches, une réaction rapide est impérative.

Liverpool sombre encore

Dépassé dans tous les compartiments du jeu par Brighton de plus en plus séduisant, Liverpool a été sèchement battu (3-0) et peut commencer à s'inquiéter pour ses chances de jouer la Ligue des champions l'an prochain.

Avec 28 points en 18 journées, les Reds glissent à la 8e place, dépassés par leurs hôtes du jour. Ils accusent 10 points de retard sur Newcastle et la 4e place qui offre le dernier ticket pour la C1.

Plus que le résultat, c'est la manière qui inquiète car, comme lors de la défaite à Brentford (3-1), les hommes de Jürgen Klopp n'ont guère existé.

Ils sont tombés contre des Seagulls qui, depuis la reprise, et hormis une défaite spectaculaire 4-2 contre le leader Arsenal, ont remporté quatre matches sur un score cumulé de 15-3.

Après une première période terminée sur un 0-0 flatteur pour Liverpool, son arrière-garde, privée de Virgil van Dijk, blessé, a cédé sur un doublé de Solly March (48e, 53e) et un dernier but de Danny Wellbeck (81e).

La prochaine journée, dans une semaine, contre Chelsea, ressemblera déjà à un quitte ou double entre les deux plus grosses déceptions de la saison.

Everton et West Ham dépriment

Les autres matches de l'après-midi concernaient plutôt le bas du tableau et pourraient avoir un poids important dans la lutte pour le maintien.

Après s'être offert City en milieu de semaine, Southampton a enchaîné un troisième succès de suite, toutes compétitions confondues, en allant l'emporter 2-1 à Everton, qui avait pourtant ouvert le score. 

Toujours lanterne rouge, les Saints ont rejoint au nombre de points (15) les Toffees (19e) et West Ham (18e), battu (1-0) par Wolverhampton (16e, 17 pts).

Autant dire que le sort de l'entraîneur d'Everton Frank Lampard, bien que soutenu publiquement par le propriétaire du club cette semaine, et de David Moyes, sur le banc des Hammers, est clairement en balance.

De Leeds, 14e à Southampton, sept équipes se tiennent en deux points et la bonne opération du jour a été faite par Nottingham Forest, vainqueur de Leicester (2-0) et qui grimpe à la 13e place avec 5 longueurs d'avance sur la zone rouge.