Crédit : Photo Martin Chevalier

Boxe

Une douloureuse défaite sur tous les plans pour Kim Clavel

Publié | Mis à jour

Au terme d’une courageuse bataille, la boxeuse québécoise Kim Clavel a perdu le combat d’unification qui l’opposait à la championne mexicaine Yesica Nery Plata, vendredi soir, à la Place Bell.

Clavel (16-1, 3 K.-O.) est détrônée de son titre mondial du WBC, Nery Plata (29-2, 3 K.-O.) devenant pour sa part championne unifiée, elle qui était déjà détentrice de la ceinture de la WBA.

Jeff Jeffrey fait le point dans la vidéo ci-bas. 

Jeff Jeffrey analyse le combat de Kim Clavel -

La Mexicaine a su séduire les juges, l’emportant par décision unanime par des pointages de 97-93, 97-93 et 96-94. La Québécoise ne pourra toutefois pas être accusée de ne pas avoir été à la guerre. Elle continuait d’ailleurs de foncer, dans les trois derniers rounds, malgré un nez parfois ensanglanté.

Après l’annonce du verdict, Clavel avait évidemment le visage long, mais semblait d’accord avec le choix des juges.

«J’ai tout donné, je sors de ce combat-là la tête haute, a noté Clavel, en pleurs. J’ai subi ma première défaite, c’est difficile, mais je suis fière de moi. J’ai boxé avec mon cœur.»

Cette défaite coûte cher, mais elle n’est toutefois peut-être pas si dramatique pour Clavel, la Québécoise ayant offert tout un spectacle, malgré le revers. Son nom demeurera bien haut dans les classements. Elle a aussi fait bonne impression sur la plateforme ESPN+.

Yvon Michel jouait gros

Il va sans dire que Clavel jouait gros, tout comme le promoteur Yvon Michel lors de cette soirée. En subissant une première défaite en carrière, la Québécoise devra forcément emprunter un détour dans sa carrière. 

Le groupe GYM se retrouve pour sa part sans champion dans son écurie.

«Je ne perds pas du tout ma confiance en Kim Clavel», a pour sa part indiqué le promoteur Yvon Michel.

Clavel-Gomez, prise 2 ?

Avant même la soirée de vendredi, il fallait prévoir, comme aux échecs, deux ou trois coups à l’avance. C’est ainsi que des dates ont déjà été réservées, d’abord en avril, puis en septembre, pour les deux prochains combats de Clavel, toujours à la Place Bell.

Les adversaires potentielles semblaient nombreuses, même si, avant tout, il faut rappeler qu’une clause de combat revanche était prévue pour Yesenia Gomez quand celle-ci avait perdu son titre de championne du WBC, le 29 juillet 2022, contre Clavel. Mais maintenant, qu’arrivera-t-il ?

Le rêve ultime...

Puisque le monde de la boxe réserve toujours son lot de surprises, le nom de Maria Guadalupe Bautista, aspirante obligatoire de la WBA, fait aussi surface. Or, c’est d’abord Nery Plata qui risque de devoir l’affronter.

Entretemps, il y a aussi l’Argentine Evelin Bermudez qui, à moins d’un revirement, devrait affronter la Mexicaine Tania Enriquez, au mois de mars, pour les titres vacants de la IBF et la WBO. Le mois d’avril viendra un peu vite, mais on imaginait déjà un combat pour quatre ceintures en septembre... Malgré le détour, certains scénarios, avec quelques titres en moins, pourraient bientôt se dessiner.

Ultimement, on sait que Clavel rêve d’obtenir les quatre titres de sa catégorie pour affronter un jour la grande championne des poids pailles, l’Américaine Seniesa Estrada. En raison de la défaite, il faudra reconstruire le scénario. Une étape à la fois, à commencer par un combat de retour.

Et si Clavel et Nery Plata s’affrontaient à nouveau ? Les amateurs de boxe ne pourraient demander mieux.

«Nous serions intéressés à accorder une revanche à Kim, mais ce serait chez moi, au Mexique», a cependant commenté Nery Plata, en conférence de presse d’après-comb