Crédit : Getty Images via AFP

NFL

Packers : le ballon est dans les mains d’Aaron Rodgers

Publié | Mis à jour

Le directeur général des Packers de Green Bay, Brian Gutekunst, a confirmé l’intention de l’équipe de poursuivre l’aventure avec le quart-arrière Aaron Rodgers, qui a laissé planer le doute concernant son avenir.

Le vétéran de 39 ans détient un contrat valide jusqu’en 2026, mais il n’a pas nécessairement donné l’impression de vouloir poursuivre sa carrière. Dimanche, lorsque sa saison a pris fin à la suite d’un revers face aux Lions de Detroit, Rodgers a expliqué qu’il allait devoir réfléchir.

Du côté des Packers, la décision du légendaire pivot sera respectée, quelle qu’elle soit.

«Il prendra certainement du temps [pour y songer]. Je crois que c’est normal, a indiqué Gutekunst en point de presse, vendredi. Et à mesure que nous travaillerons là-dessus, qu’il prendra le temps et sa décision par rapport à sa carrière de joueur, nous nous réunirons et nous irons de l’avant.»

Évidemment, l’immense pacte de trois ans pour un montant garanti de 150,8 millions $ suggère que Rodgers a intérêt à être de retour sur le terrain au moins en 2024.

«Nous avons pris un très gros engagement envers lui avant la dernière campagne, a rappelé le DG. En faisant cela, je crois que ce n’était certainement pas que pour cette saison.»

Saison difficile

Après deux campagnes consécutives au terme desquelles il a été nommé joueur par excellence de la NFL, Rodgers est retombé sur terre. Il a maintenu un dossier de 8-9 et a amassé 3695 verges par la passe. Il a effectué 26 passes de touché et a été victime de 12 interceptions, son deuxième plus haut total en carrière.

«Ce n’était pas une très bonne année offensivement pour nous. Mais vous avez tous vu qu’il pouvait encore jouer à un très haut niveau. J’ai beaucoup aimé la façon dont il nous a menés», a indiqué Gutekunst, qui souhaite revoir Rodgers, tout comme l’entraîneur-chef Matt LaFleur.

Le numéro 12 a dû composer avec quelques blessures, notamment aux côtes, ce qui a pu affecter ses performances. Rodgers s’est aussi montré très critique envers le jeune groupe à l’attaque des Packers.

«Nous avons eu de bonnes conversations, comme toujours, a précisé le directeur général. Nous avons discuté cette semaine et tout s’est très bien passé. Je respecte le processus qu’il observe après chaque saison. Ça fait longtemps qu’il fait ça. [...] Nous avons parlé de la saison, ce qui s’est bien passé, ce qui ne s’est pas bien passé, ce qu’il a aimé et ce qu’il n’a pas apprécié.»

En 2022, les Packers ont été écartés des éliminatoires pour une première fois en quatre saisons.