Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Boxe

Akdeniz, Houle et Veyre ont animé le gala

Publié | Mis à jour

La foule rassemblée à la Place Bell, vendredi soir, attendait avec impatience le combat d’unification entre Kim Clavel et Yesica Nery Plata. Entre-temps, deux autres boxeuses du Groupe Yvon Michel, soit Marie-Pier Houle et Caroline Veyre, ont notamment agrémenté la sous-carte, tout comme Mazlum Akdeniz.

Tout juste avant le clou de la soirée, Akdeniz (18-0, 8 K.-O.) a donc assuré la défense de son titre continental des Amériques du WBC en battant Cristian Bielma (19-5-2, 7 K.-O.). Il a fait chuter celui qu’on surnomme «El Gato Gordo» aux troisième, cinquième et septième rounds. Mais le gros chat des super-légers semblait avoir neuf vies... Le Longueuillois a finalement dû attendre la décision, qui fut unanime après 10 assauts (trois cartes de 100-87), pour lever les bras au ciel.

«Ç’a été à mon goût, a commenté Akdeniz, qui aurait toutefois aimé un knock-out. C’était la première défense de mon titre, mais il y en aura d’autres.»

Houle (8-0-1, 2 K.-O.) en était par ailleurs à son premier duel de huit rounds en carrière. Sa victoire chèrement acquise contre Marisol Moreno (6-4, 0 K.-O.) pourrait maintenant lui ouvrir les portes pour un prochain affrontement impliquant une ceinture mineure. Quoique certaines lacunes défensives incitent encore à la prudence... Somme toute, Moreno aura terminé avec le visage davantage tuméfié, particulièrement sous l’œil droit.

«Dans ma tête, avant le verdict, c’était peut-être une nulle. Honnêtement, le juge qui m’a donné tous les rounds, je ne pense pas que c’était ça. J’ai eu de la misère à trouver ma distance en début de combat», a noté franchement l’athlète de 32 ans, originaire de la Mauricie, au terme du duel remporté par décision unanime des juges (80-72, 79-73 et 77-75).

Un spectacle coloré

Plus tôt dans la soirée, Caroline Veyre (2-0, 2 K.-O.) a pour sa part gagné par décision unanime des juges, avec trois cartes identiques de 60-54, contre Estefania Franco. La Mexicaine, qui arborait des tresses aux couleurs de son pays, a essuyé quelques bons coups, jusqu’à la dernière minute du combat.

«Je sais que je lui ai fait mal et que je l’ai ralentie durant le combat, a commenté Veyre, participante aux Jeux olympiques de Tokyo et médaillée d’or aux Jeux panaméricains de Toronto (2015) avant de passer à la boxe professionnelle. Je n’ai malheureusement pas pu l’arrêter, mais c’était un bon combat spectaculaire.»

Autres combats

Derek Pomerleau, maintenant invaincu en quatre combats, a pour sa part battu Gustava Magana Rodriguez par décision unanime des juges.

La soirée, qui comprenait six combats, avait débuté par un duel dominé par le Canadien Eric Basran face au Mexicain Juan Carlos Garcia (4-3, 0 K.-O.). L’athlète de Vancouver, également vainqueur par décision unanime, a signé un troisième gain en autant d’affrontements chez les professionnels.

-Parmi les spectateurs présents à Laval, quelques figures sportives ont été aperçues, dont l’ancien boxeur Lucian Bute, qui n’a rien perdu de sa popularité auprès des amateurs. Anthony Calvillo et Danny Maciocia, des Alouettes, étaient là, tout comme... l’humoriste Jean-Thomas Jobin, hockeyeur à ses heures. Finalement, quelques joueurs des Twins de Montréal, de la Ligue de baseball senior A.