Crédit : AFP

LNH

«J’ai vite compris que mon père avait accompli de grandes choses»

Publié | Mis à jour

Il y a Mike Bossy, le joueur de hockey. La gloire des Islanders de New York qui a gagné quatre fois la coupe Stanley et connu neuf saisons de 50 buts ou plus, neuf fois de suite.

Il y a aussi l’homme derrière le numéro 22. Puis le père, le mari et le grand-père. Mike Bossy consacrait son temps, son énergie et son amour pour sa femme, ses filles et petites-filles.

TVA Sports et TVA Sports Direct présenteront le duel Canadiens-Islanders ainsi que l'hommage à Mike Bossy, samedi soir à compter de 18h.

Décédé d’un cancer des poumons à l’âge de 65 ans le 15 avril 2022, Bossy reste encore bien vivant dans le cœur des partisans des Islanders, mais encore plus dans celui de ses proches.

«Je l’ai déjà dit, mais Mike avait probablement le sentiment qu’il avait manqué du temps pour sa famille durant sa carrière de hockey, raconte Tanya, l’une de ses deux filles. Il était intense et il s’investissait dans son sport. Mais à sa retraite du hockey, il est devenu un papa et plus tard un grand-papa à 200 %.»

«Mon père était partout pour ses enfants. Des fois, je pouvais aller dehors et il apparaissait d’un buisson. Il voulait nous surprendre, nous faire rire. Ce n’est pas une caricature, c’était réellement lui. Il était toujours là pour son monde, il était toujours prêt à aider.»

Une figurine et un moitié-moitié

Tanya racontait cette anecdote au sujet de son père de son hôtel à Long Island. Accompagnée de ses deux filles (Alexe et Gabrielle), de sa sœur Josiane et de sa mère Lucie, elle a fait le voyage de Montréal vers New York afin d’honorer la mémoire de son père.

Les Islanders ont eu la délicatesse de choisir la visite du Canadien de Montréal pour offrir un autre hommage à l’un des plus grands joueurs de leur histoire.

Dans une soirée consacrée aux légendes de l’équipe, les Islanders remettront 10 000 figurines de Bossy aux partisans qui se présenteront au match. Mais il y aura plus qu’un cadeau pour les amateurs.

«Les Islanders organisent toujours un moitié-moitié et les dirigeants de l’équipe m’ont proposé de donner l’argent recueilli pour la fondation de notre choix. C’est de là que nous avons eu l’idée de créer un fonds spécifiquement pour déstigmatiser la maladie, promouvoir le projet de dépistage et faire de l’éducation pour les patients et les médecins pour reconnaître les symptômes de la maladie du cancer des poumons.»

Sensibilisation à faire

La famille Bossy profitera donc de cette soirée au UBS Arena pour inaugurer le Fonds commémoratif Mike Bossy en partenariat avec Cancer pulmonaire Canada.

«Le cancer de mon père avait été détecté tardivement, a rappelé Tanya. Mike serait heureux de savoir que nous poursuivons le travail pour sensibiliser et aider les gens. C’est une bataille que je veux poursuivre.»

Tanya, aujourd’hui mère de deux petites filles, recevra une autre dose d’amour de la part des fidèles des Islanders.

«Quand j’étais petite, je ne réalisais pas l’impact de la carrière de mon père avec les Islanders. J’avais 6 ans quand il a pris sa retraite. Je me souviens de la soirée où ils ont retiré son chandail à Long Island.»

«Je trouvais ça spécial d’entendre des milliers de personnes qui criaient mon nom de famille quand mon père était sur la glace, dit-elle. J’ai vite compris, sans connaître le hockey, que mon père était aimé et qu’il avait accompli de grandes choses.»

«Mon père avait une aura particulière. Quand je marchais avec lui, tout le monde lui souriait. Je ne le réalisais pas trop à l’époque. Mais maintenant qu’il n’est plus là, je le remarque. Mon père faisait sourire les gens. Il était aussi un homme souriant.»

Du haut du ciel, il y aura certainement un grand sourire avant qu’on dépose la rondelle pour ce match entre les Islanders et le CH.