Jonathan Sirois

Photo : Jonathan Sirois, Gardien de but Crédit : Photo Mylène Richard

CF Montréal

CF Montréal: la chance de Jonathan Sirois

Publié | Mis à jour

Après deux saisons passées loin de la maison, le gardien Jonathan Sirois est enfin prêt à se tailler une place avec le CF Montréal.

« C’est le moment de montrer au club que je suis capable de jouer des matchs pros ici à Montréal, en MLS. C’est mon objectif », a-t-il lancé d’emblée mercredi.

« Je suis Québécois, je suis Montréalais. Mon rêve depuis que je suis tout petit, c’est de jouer ici, au stade Saputo, devant ma famille et mes amis et devant toute la ville. C’est une fierté et j’attends ce moment depuis des années. »

Et ses chances sont bonnes puisque Sebastian Breza ne fait plus partie des plans.

« Il n’y a pas eu de promesse, mais je n’arrive pas au camp avec la même naïveté que l’an dernier, a soutenu Sirois. Je sais que James [Pantemis] a très bien terminé la saison l’année dernière, je sais qu’il a peut-être une petite longueur d’avance. Mais il n’y a rien de coulé dans le béton. J’ai toujours un coup à jouer. C’est à moi de montrer au nouveau coach [Hernan Losada] que j’ai ma place ici. »

Un gardien à Montréal...

Devant la cage du Valour FC de Winnipeg, dans la Première ligue canadienne, Sirois s’est illustré en étant élu le meilleur gardien du circuit en 2021. Mais la saison passée a été plus ardue.

« J’ai énormément appris, surtout comment gérer le fait d’être plus souvent sur le banc et de devoir rentrer et jouer des matchs importants, a-t-il raconté. C’est quelque chose que je vais pouvoir amener cette année. Si je joue juste 5-6 matchs, je dois être bon. »

« J’ai grandi en tant que joueur, mais aussi en tant que personne », a ajouté le jeune homme de 21 ans, qui s’inspire de Maxime Crépeau, du Los Angeles FC.

Et la pression ne lui fait pas peur.

« Ce n’est pas toujours facile d’être un gardien à Montréal, peu importe le sport ! Je suis prêt à ça. Je l’ai vu de l’extérieur et je l’ai vécu un peu avec Evan Bush et Clément Diop [en 2020]. »

Nouveau départ

Tout comme Sirois, George Campbell, 21 ans, souhaite impressionner. Acquis en décembre de l’Atlanta United FC, le polyvalent défenseur américain de 6 pi et 2 po et 185 lb a eu le temps de se remettre de ses émotions.

« Quand j’ai reçu l’appel, je ne savais pas trop ce qui m’attendait. J’étais plutôt triste de quitter Atlanta, a-t-il admis. J’ai affronté Montréal quelques fois et c’est une équipe qui joue très bien et je suis content d’en faire partie. Il y a un nouvel entraîneur et je pense que ça apporte une nouvelle énergie et plusieurs veulent prouver qu’ils sont de bons joueurs. »