Crédit : Getty Images via AFP

NFL

Les Chiefs obtiennent le laissez-passer

Publié | Mis à jour

Les Chiefs de Kansas City seront gonflés à bloc pour les matchs éliminatoires, eux qui ont conclu la saison régulière avec une performance dominante face aux Raiders de Las Vegas pour l’emporter 31 à 13, samedi, au Allegiant Stadium.

Déjà assurés du premier rang de la section Ouest de l’Association américaine (AFC) avant cette rencontre, les Chiefs (14-3) ont rappelé à tous qu’ils devaient être pris très au sérieux. Ils ont signé un cinquième gain consécutif, ne donnant au passage que des miettes aux Raiders (6-11).

Les Chiefs ont également mérité le laissez-passer au premier tour en étant élue meilleure équipe de l’Américaine. En raison du match annulé en début de semaine entre les Bills de Buffalo et les Bengals de Cincinnati, les hommes d’Andy Reid ne sont pas assurés d’avoir l’avantage du terrain lors du match de championnat de l’AFC. Si les Bills l’emportent contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre dimanche et qu’ils finissent par croiser les Chiefs en éliminatoires, la rencontre sera présentée en territoire neutre.

L’unité défensive des visiteurs a été excellente en première demie en ne permettant que trois points. Le quart-arrière Jarrett Stidham a tenté un gros jeu en visant Mack Hollins d’une très longue passe, qui a finalement été interceptée par Juan Thornhill. Les Chiefs ont ensuite remonté le terrain en trois jeux, puis Ronald Jones a mis la touche finale avec son premier majeur dans l’uniforme de Kansas City.

En plus de ce larcin, les Chiefs ont réalisé six sacs du quart aux dépens de Stidham, ce qui a causé des pertes de 39 verges. Le pivot des Raiders a tenté 36 passes, mais seulement 22 ont trouvé leur cible. Il a également surutilisé le porteur de ballon Josh Jacobs, qui a effectué 17 courses pour des gains de seulement 45 verges.

Du côté de l’attaque des Chiefs, Patrick Mahomes n’a lancé qu’une seule passe de touché. Il s’est d’ailleurs montré très généreux en s’amenant à quelques mètres de la zone payante avant d’y aller d’une courte remise pour Jerick McKinnon, laissé complètement seul.

Kadarius Toney et Isiah Pacheco ont également ajouté des majeurs pour les vainqueurs.