Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Samuel Montembeault supérieur à Jake Allen

Publié | Mis à jour

Martin St-Louis n’est pas du genre à dévoiler ses plans. Ce qui est une bonne chose en soi, puisqu’en cas de modification, pas besoin de formuler d’explication.

Sauf que, depuis le début du calendrier, on a compris celui qu’il applique auprès de ses gardiens: deux tiers du travail est confié à Jake Allen, contre un tiers pour Samuel Montembeault.

Or, nous voilà rendus au quart de la saison. Et force est de constater que Montembeault offre de meilleures performances que son coéquipier, surtout depuis quelque temps.

À chacune de ses quatre plus récentes sorties, Allen a affiché un taux d’arrêts inférieur à ,900. Il a accordé au moins quatre buts dans cinq de ses six derniers matchs.

En contrepartie, Montembeault n’a offert qu’une seule contre-performance en sept départs. C’était la semaine dernière à Columbus, match au cours duquel il a accordé cinq buts.

«Quand le canon te pète dans les oreilles six fois (les Blue Jackets avaient également marqué dans un filet désert), c’est dur de l’oublier», a d’ailleurs affirmé Montembault, mercredi.

On ne peut placer cette meilleure tenue sur le dos d’une opposition plus faible. À trois occasions, Montembeault a affronté une attaque qui se trouve dans le top 10 du circuit contre cinq fois pour Allen. La différence est mince.

De plus, sur ses sept présences devant le filet, trois l’ont été dans le cadre du deuxième match de l’équipe en 24 heures, une situation jamais idéale pour un gardien compte tenu du niveau de fatigue de ses coéquipiers.

Mercredi soir, dans cette situation, à Columbus, le Bécancourois a été étincelant.

Dans le vestiaire du Canadien, on était unanime: il est celui qui avait fait la différence. Même l’entraîneur-chef du Canadien abondait en ce sens.

Dossier à suivre

Si on se fie à la tendance observée depuis le début de la campagne, c’est Allen qui devrait affronter les Blackhawks, vendredi après-midi, à Chicago. Une seule fois cet automne, Montembeault a obtenu deux départs consécutifs.

Le 17 octobre, deux jours après avoir affronté les Capitals, il avait été envoyé dans la mêlée pour se mesurer aux Penguins. Allen avait alors dû s’absenter pour rejoindre sa conjointe qui venait de donner naissance au troisième enfant du couple.

Cela dit, la tenue récente de Montembeault a-t-elle été suffisante pour inciter St-Louis à réviser son plan? Il est demeuré évasif lorsque l’auteur de ces lignes lui a posé la question, mercredi soir.

«Oui, les performances peuvent changer le plan, mais on pensera à ça sur la route. Pour l’instant, on savoure la victoire de ce soir [mercredi]», s’était-il contenté de répondre.

Et puisque le Canadien a obtenu congé d’entraînement jeudi, il n’a pas été possible de connaître l’identité du gardien partant de vendredi après-midi.

Des coéquipiers confiants

Ça fait déjà quelques fois qu’on en parle depuis le début de la saison, mais la tenue de Montembeault est à 100 lieues de ce qu’elle était l’an dernier.

«Monty a été excellent depuis le début de la saison. Chaque fois qu’il est devant le filet, il nous donne confiance. Il fait les arrêts au bon moment. C’est tout ce que tu demandes d’un gardien», a souligné Kirby Dach, après la victoire acquise à Columbus.

Voilà qui diffère grandement d’avec l’an dernier. Sa tenue chancelante, possiblement empirée par la blessure à un poignet qu’il a trainée une bonne partie de la saison, rendait ses coéquipiers nerveux devant lui.

D’ailleurs, cette première sortie à Columbus est la seule fois, depuis le début de la campagne, où Montembeault a accordé au moins trois buts dans un match. Du côté d’Allen, c’est arrivé à sept occasions en 13 départs.

COMPARATIF ENTRE LES DEUX GARDIENS

Fiche: Allen → 6-7-0 | Montembeault → 4-2-1

Moyenne: Allen → 3,61 | Montembeault → 2,57

Taux d’efficacité: Allen → ,891 | Montembeault → ,922

Matchs de 3 buts accordés ou plus: Allen → 7 | Montembeault → 1