LNH

Les Bruins fracassent un record de... 58 ans!

Publié | Mis à jour

Les Hurricanes de la Caroline ont bien tenté d’accomplir un fait presque impossible depuis le début de la saison, soit sortir du TD Garden avec une victoire, mais les Bruins de Boston ont résisté juste assez pour l’emporter 3 à 2 en prolongation.

La formation du Massachusetts a transformé son amphithéâtre en château fort depuis le début de la campagne, elle qui y a remporté chacun des 12 matchs qu’elle y a disputés. Il s’agit d’ailleurs d’un record pour amorcer une saison.

La marque à battre avait été établie en 1963-1964 par les Blackhawks de Chicago, avant d’être égalée par les Panthers de la Floride la saison dernière.

«Il y a eu beaucoup de grandes équipes dans cette ligue et nous arrivons à laisser une trace et battre un record. Ça ne se produit pas si les gars ne croient pas en eux comme ils le font», a mentionné en conférence de presse l’entraîneur-chef Jim Montgomery.

David Pastrnak est celui qui a gardé intacte cette fiche à domicile. En période supplémentaire, l’attaquant a profité d’un jeu de puissance pour déjouer le gardien Pyotr Kochetkov à l’aide d’un puissant lancer frappé, aidé notamment par Patrice Bergeron.

«Je ne veux pas mettre entièrement l’accent sur le record, mais nous avons accompli quelque chose de spécial et nous voulons poursuivre dans la même veine», a commenté le capitaine.

Une petite frousse

Les favoris de la foule se sont tout de même payé une petite frayeur, eux qui tiraient de l’arrière 2 à 0 après 20 minutes. Les Hurricanes ont profité de cette période initiale pour toucher la cible deux fois en avantage numérique. L’ancien du Canadien Jesperi Kotkaniemi en a réussi un, lui qui a récupéré une rondelle derrière le filet avant de la ramener rapidement devant la cage et la pousser au fond du filet. Il a ainsi amassé son deuxième but et son quatrième point de la campagne. Stefan Noesen a obtenu l’autre réussite des visiteurs.

«Nous devions nous battre pour chaque pouce de glace, a expliqué Montgomery. La Caroline, ils sont une équipe difficile à affronter. Ils ne vous feront pas de cadeaux, vous devez le mériter. J’ai l’impression que c’est ce que nous avons fait.»

Avant de voir Pastrnak clore le débat, David Krejci a été l’unique responsable des filets des Bruins, lui qui a réduit l’écart de moitié en fin de deuxième période, avant de créer l’égalité lors de l’engagement suivant.

Par ailleurs, le gardien des Bruins Linus Ullmark a dû quitter le match après 46 minutes de jeu, en raison d’une blessure au haut du corps. Il avait bloqué 28 des 30 rondelles dirigées vers lui. Son remplaçant, Jeremy Swayman, a été parfait sur six lancers.

Montgomery a indiqué que l’état de santé du Suédois sera réévalué quotidiennement, mais que l’équipe peut s’attendre à ce qu’il s’en sorte sans grandes conséquences.

Les Sénateurs s’acclimatent à l’Ouest américain

Les Sénateurs d’Ottawa avaient bien mal entamé leur voyage dans l’Ouest américain, mais ils ont rectifié le tir, vendredi à Anaheim, défaisant sans problème les Ducks 5 à 1.

Senateurs vs Ducks - 25 novembre 2022 -

Ce résultat soulagera sans doute les hommes de l’entraîneur-chef D.J. Smith, qui avaient perdu contre les Sharks de San Jose et les Golden Knights de Vegas pour amorcer ce périple.

Cette fois, le gardien Cam Talbot est passé bien près de réussir le blanchissage, mais Max Jones l’en a privé alors qu’il restait 170 secondes au temps réglementaire. Néanmoins, l’homme masqué des vainqueurs a repoussé 31 des 32 lancers dirigés vers lui, en plus de fermer complètement la porte sur six avantages numériques des Ducks.

Les «Sens» ont été indisciplinés, mais leurs rivaux l’ont été tout autant. La différence, c’est que les visiteurs ont fait payer les favoris de la foule pour leurs infractions. Ottawa a touché la cible trois fois en huit tentatives avec l’avantage d’un homme. Brady Tkachuk, Tim Stutzle et Mathieu Joseph ont tous touché la cible en pareilles circonstances.

Artem Zub et Derick Brassard ont obtenu les autres réussites des vainqueurs, qui ont fait bien mal paraitre le gardien Anthony Stolarz. Celui-ci a cédé cinq fois sur 33 tirs.

Brassard et Joseph ont été particulièrement productifs, avec trois points chacun.

Les Sénateurs termineront leur voyage avec un arrêt à Los Angeles, pour y affronter les Kings, dimanche, avant de revenir au Canada.

Kuemper ferme la porte aux Flames

À Washington, Darcy Kuemper s’est dressé devant les attaques répétées des Flames de Calgary pour aider les Capitals à l’emporter 3 à 0.

L’homme masqué a ainsi signé son deuxième blanchissage de la saison, lui qui a repoussé l’ensemble des 32 tentatives adverses. Il a été particulièrement efficace au premier vingt, lui qui est resté parfait sur 15 tirs.

Offensivement, les favoris de la foule ont pu compter sur l’apport de leurs vedettes. T.J. Oshie a touché la cible au premier vingt, Evgeny Kuznetsov l’a imité au second, et Alex Ovechkin, en avantage numérique, a obtenu l’autre réussite au dernier engagement. Le premier et le dernier marqueur ont d’ailleurs conclu leur match avec deux points chacun.

Flames vs Capitals - 25 novembre 2022 -

Les Maple Leafs s’en sortent contre le Wild

À St. Paul, les Maple Leafs de Toronto ont eu raison du gardien québécois Marc-André Fleury quatre fois pour défaire le Wild du Minnesota 4 à 3.

Mitch Marner et Zach Aston-Reese, au premier vingt, ont parti le bal pour les visiteurs, qui ont remporté un deuxième match de suite et un troisième duel en quatre essais. Calle Jarnkrok, au deuxième vingt, et William Nylander, au troisième, ont aussi fait secouer les cordages.

À l’autre bout de la glace, le gardien Matt Murray n’a pas été particulièrement spectaculaire, mais ses 25 arrêts sur 28 tirs ont été suffisants pour qu’il signe un quatrième gain en cinq matchs depuis qu’il est revenu d’une blessure subie au premier duel de la saison.

Maple Leafs vs Wild - 25 novembre 2022 -