Crédit : AFP

Coupe du monde 2022

Les Croates nullement impressionnés par John Herdman

Publié | Mis à jour

La déclaration-choc de l’entraîneur de l’équipe canadienne évoluant à la Coupe du monde de soccer, John Herdman, a été entendue en Croatie, où tous espèrent que la sélection nationale lui répondra par la bouche de ses canons.

Les deux pays croiseront le fer dimanche au Qatar et l’unifolié devra récolter des points au classement pour garder des chances logiques d’accéder à la phase éliminatoire. Après la défaite de 1 à 0 aux mains de la Belgique, mercredi, Herdman a suscité beaucoup d’attention et de scepticisme en déclarant que sa troupe allait «pulvériser» la Croatie.

Ces propos ont incité le quotidien «24 SATA» à répliquer de manière savoureuse. Le tabloïd a ainsi diffusé sur sa page couverture du jour vendredi l’image d’un corps nu en plaçant le visage de l’instructeur canadien à la tête de celui-ci, tout en recouvrant sa bouche et son entre-jambe d’une feuille d’érable rouge et blanche inversée. Quant au titre, il dit en gros ceci : «Vous avez une grande gueule. Mais avez-vous également les couilles?»

Interrogé à ce sujet, le pilote croate Zlatko Dalic a pris note de tout ce qui s’est dit.

«J’ai vu ce commentaire : chacun d’entre nous mise sur ses propres moyens de communication. Il s’est exprimé ainsi. Je ne sais pas à quel point c’est efficace. Je ne m’attarderai pas à cela. Nous devons prouver sur le terrain que nous sommes la meilleure équipe», a-t-il affirmé aux médias, jeudi, au lendemain d’un verdict nul de 0 à 0 contre le Maroc.

«On doit en parler et on va certainement le faire; ça ne peut que nous motiver. Il ne faut pas accepter quelconque élément négatif. Lorsque nous jouons, nous avons des responsabilités à prendre et il est important de se concentrer sur le soccer», a-t-il toutefois ajouté, tel que rapporté par le média Sportske novosti.

Pas satisfait

Aux yeux de Dalic, il est primordial pour les siens de se retrousser les manches à la suite d’un résultat mitigé en ouverture de tournoi.

«Je ne suis pas satisfait et enjoué de ce point obtenu. Comme équipe, nous sommes un peu déçus, car on en voulait davantage. Quand on termine avec un verdict nul, c’est parfait de ne pas être content. En analysant l’ensemble de la situation, cependant, il reste qu’on a affronté un bon adversaire qui était organisé et dangereux en transition», a spécifié l’instructeur.

Ce dernier ne s’attend pas à une partie de plaisir en fin de semaine, évidemment.

«Le Canada a été la meilleure équipe face à la Belgique et aurait dû l’emporter. Ils sont orientés vers l’offensive, prônent une pression haute. Ils ont manqué un penalty et ont concédé un but en contre-attaque. Ils ont montré beaucoup de choses et nous devrons mieux faire que face au Maroc, a estimé Dalic. Ils sont jeunes, énergiques et très motivés, puisqu’il s’agit de leur première Coupe du monde. C’est leur droit d’être ambitieux et d’espérer, tandis que le nôtre est de nous préparer et d’essayer de gagner, car c’est notre objectif.»