Canadiens de Montréal

«Kirby Dach a saisi l’opportunité» - Martin St-Louis

Publié | Mis à jour

Martin St-Louis était pas mal fier de son coup. Il fallait du front pour envoyer Kirby Dach, face à son ancienne équipe, pour sceller l’issue de la rencontre, vendredi.

Mais au-delà de sa volonté de faire un pied de nez aux Hawks, qui ont rapidement perdu espoir en ce jeune joueur, l’entraîneur-chef du Canadien souhaitait démontrer à son attaquant qu’il avait pleinement confiance en lui.

Ci-dessus, voyez le point de presse de Martin St-Louis.

«Kirby a 21 ans. Comme je l’ai déjà dit, tu ne peux pas abandonner sur un jeune de 21 ans. On a eu la chance de l’attirer dans notre équipe», a lancé le pilote du Tricolore après la partie.

«J’aurais aimé ça que son travail soit récompensé pendant les 60 premières minutes, mais ça n’est pas arrivé. Au moins, à la fin, il a eu une occasion en or. Il a “scoré” et on a gagné le match», a-t-il ajouté.

Il n’y a pas que vendredi après-midi que Dach a fait le bonheur du Canadien. Muté à l’aile depuis quelques semaines, Dach a déjà amassé 17 points en 21 matchs. Une récolte qui le place à seulement neuf de son sommet personnel.

Changement d’air bénéfique

Certains diront qu’il a la chance d’évoluer avec Cole Caufield et Nick Suzuki, ce qui aide grandement. Ce n’est pas faux, mais d’autres avant lui n’ont pas connu le même succès auprès du duo dynamique.

«Un changement d’air, parfois, ça fait du bien. Il joue extrêmement bien pour nous et c’est le “fun” de le voir avoir du succès. On va aller à Chicago pour essayer de gagner le match pour lui», avait lancé David Savard, mercredi soir, après la victoire à Columbus.

Du même souffle, le défenseur du Canadien s’était dit bien heureux que les Hawks aient abandonné Dach.

DACH -

«Pour nous, c’est parfait. Kirby est un excellent joueur. Il le prouve depuis le début de la saison. Il avait beaucoup de potentiel. Tout le monde le savait. Il s’agissait simplement de trouver une bonne combinaison.»

Comme dans le junior

Assurément secoué au moment de l’annonce de la transaction, l’été dernier, Dach a depuis tourné la page.

«Chaque fois que tu te fais échanger, ça te choque un peu. Je préfère regarder la situation dans l’autre, a expliqué Dach. Montréal me voulait. Quand tu te sens désirée, ça fait chaud au cœur.»

Ça l’est sans doute encore plus lorsqu’on donne la victoire à sa nouvelle formation et qu’on nargue ses anciens partisans.

«Ça m’est arrivé quelques fois de le faire dans le junior quand je me faisais huer. Je trouvais que la situation s’y prêtait bien», a-t-il lancé vendredi, visiblement satisfait. 

Voyez les points de presse dans les vidéo ci-dessous.

Montembeault -

GALLAGHER -

Point de presse de Josh Anderson -