Crédit : Getty Images via AFP

LCF

Les Argonauts célèbrent avec leurs partisans

Publié | Mis à jour

Les Argonauts ont célébré leur coupe Grey lors d’une fête au Maple Leaf Square de Toronto, jeudi, et Hénoc Muamba, champion pour la première fois à 33 ans, a été l’un des principaux animateurs de ces moments de réjouissance.

Nommé joueur par excellence de la finale de la Ligue canadienne de football après une interception décisive au quatrième quart, l’ancien des Alouettes de Montréal avait d’ailleurs été très émotif au cours des moments qui ont suivi la conquête, dimanche à Regina.

«Je ne peux toujours pas croire que nous sommes ici et tout ce que nous avons accompli, a-t-il déclaré. Tous les jours, je demande à ma femme: "est-ce arrivé? Est-ce vraiment arrivé?" Mais je sais que nous sommes champions.»

Avec les partisans

Muamba a toujours apprécié l’appui des partisans. Appelant ceux-ci à compléter la phrase «nous sommes champions», il a tout fait pour que chaque personne présente dans la foule s’approprie ce championnat.

«Je veux que vous le disiez comme si vous le pensiez, comme si vous étiez sur le terrain à l'image de tous ces gars, comme si vous aviez plaqué les gars de l’autre clan à la façon de nos joueurs défensifs, comme si vous aviez fait l’attrapé pour le touché! Nous sommes... »

Des pointes

Bien évidemment, Muamba a eu de bons mots pour les propriétaires, le service des opérations football, les entraîneurs et tous les autres employés du club. Par contre, il a également eu quelques pointes pour les médias, mais également pour les amateurs de football qui ont prédit une victoire de Winnipeg.

«Dès le début, nous savions que nous formions la meilleure équipe et nous avions confiance. Toutefois, il a eu tellement d'histoires autour de l’équipe selon lesquelles nous n’étions pas assez bons, pas assez forts et qu’on n’allait pas ramener le trophée à Toronto. Nous ne les avons pas écoutées.»

En conclusion d’un discours de près de cinq minutes, Muamba s’est également moqué de ceux qui ont avancé que le club torontois n’allait pas survivre aux températures froides de Regina en retirant son manteau, puis son chandail, sous les acclamations de la foule.