Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

LNH: des gardiens étonnants

Publié | Mis à jour

La saison régulière de la Ligue nationale de hockey (LNH) s’est entamée il y a un peu plus d’un mois seulement et les colonnes statistiques des meneurs chez les gardiens comprennent quelques noms inhabituels.

L’époque où les Carey Price, Jonathan Quick et Marc-André Fleury, notamment, dominaient diverses catégories est révolue. Certains s’attendaient à voir Andrei Vasilevsky et Igor Shesterkin occuper le sommet de la pyramide à leur position, mais il n’en est rien. Le premier présente un bilan plutôt ordinaire avec une moyenne de buts alloués de 3,00 et un taux d’efficacité de ,903, tandis que le second est au nombre des meneurs, sans toutefois détenir le monopole de l’excellence chez les gardiens en 2022-2023.

Voici des hommes masqués qui connaissent un départ surprenant jusqu’ici.

-Linus Ullmark

L’ancien des Sabres de Buffalo n’a jamais connu autant de succès que maintenant. Il a remporté 13 de ses 14 parties, tout en dominant le circuit Bettman pour les victoires, la moyenne (1,96) et le taux (,935, à égalité avec Connor Hellebuyck). Linus Ullmark est déjà rendu à la moitié de son total de gains de la dernière campagne et constitue l’une des raisons de la présence des Bruins de Boston en tête du classement général.

-Jake Oettinger

Le porte-couleurs des Stars de Dallas a vécu une belle année 2021-2022 avec une fiche de 30-15-1 et une participation aux séries, mais il semble encore plus convaincant cette saison. Son taux est de ,929, ce qui lui vaut la troisième place de la LNH sur ce plan. Ayant gagné ses quatre premiers matchs, Jake Oettinger revendique également la quatrième meilleure moyenne à 2,18. Pendant ce temps, son équipe occupe le premier échelon de la section Centrale.

-Vitek Vanecek

Évidemment, pour voguer sur une séquence semblable à celle des Devils du New Jersey, victorieux dans leurs 13 derniers chocs, il faut un homme fiable entre les poteaux. Malgré une légère blessure lui ayant fait manquer quelques jours récemment, Vitek Vanecek est bien parti pour atteindre à nouveau le plateau des 20 triomphes. Sauf qu’il risque de le faire beaucoup plus rapidement cette fois, lui qui en compte neuf contre un seul échec. Sa moyenne de 2,14 est la troisième meilleure de la LNH. Pourra-il maintenir le rythme au sein de la très relevée section Métropolitaine?

-Logan Thompson

Peu de gens s’attendaient à voir les Golden Knights de Vegas se tirer d’impasse avec l’absence de Robin Lehner pour l’ensemble de la campagne. Cependant, les performances d’Adin Hill et surtout de Logan Thompson ont changé la donne. Celui-ci représente l’une des explications des succès de son club, premier dans la division Pacifique. Il est l’un des trois gardiens ayant réussi deux blanchissages et il présente le huitième meilleur taux à ,920, en plus d’avoir empoché 10 gains déjà. Il s’agit de son total de la saison passée.

-Ilya Sorokin

Les Islanders de New York sont troisièmes dans la Métropolitaine et ils peuvent remercier Ilya Sorokin. Même si son dossier de 8-5-0 n’a rien d’éblouissant en soi, il a conservé un taux de ,926, le cinquième plus bas de la ligue, et sa moyenne est de 2,37. Du 26 octobre au 7 novembre, il a réalisé une séquence de cinq gains, offrant l’opportunité à son équipe de batailler pour une place dans le top 3 de la division. À son actif, il y a par ailleurs trois soirées d’au moins 40 arrêts; deux d’entre elles ont permis aux Insulaires de l’emporter.