JiC

Saga Gervais: des informations privilégiées jettent un nouvel éclairage

Publié | Mis à jour

L’animateur de la quotidienne JiC, Jean-Charles Lajoie, a dévoilé des informations privilégiées qui pourraient nous aider à mieux comprendre les motifs de Pierre Gervais. 

Ce dernier a semé la consternation dans le monde du hockey en révélant des histoires sensibles au sujet de, notamment, Dominique Ducharme, Marc Bergevin et Max Pacioretty dans le livre «Au cœur du vestiaire» écrit par le journaliste Mathias Brunet.

Selon ce qu’explique Lajoie, des négociations ont eu lieu entre Gervais et les Canadiens après que l’équipe eut été éliminé par le Lightning de Tampa Bay en finale de la Coupe Stanley en 2021. Le contrat du gérant d’équipement venait alors à échéance. 

Or, ce que Gervais aurait demandé, c’est un contrat de trois ans, ce qu’il n’a évidemment pas obtenu comme il a tiré sa révérence au terme de la saison 2021-2022, après 35 ans de service. 

Le directeur général Marc Bergevin aurait plutôt proposé à Gervais une dernière année de contrat - et une belle fête, digne de la carrière d’un homme qu’il respectait profondément.

«Je n’ai pas de raisons de douter de deux sources généralement très bien informées», a assuré Jean-Charles Lajoie. 

Maintenant, pourquoi refuser à Gervais les trois années de contrat qu’il demandait? Le gérant d’équipement, dit-on, était encore en très bonne santé. 

«La question est légitime, a d’abord reconnu Lajoie. Ça se peut-tu que d’autres qui poussaient, plus jeunes, plus fous, menaçaient d’aller faire le même travail ailleurs parce que las de ne pas l’obtenir dans l’organisation?»

Insatisfait par les explications de Gervais qui prétexte simplement avoir voulu raconter «les vraies affaires», Lajoie estime que cette séquence d’événements pourrait expliquer bien des choses. 

«Si c’est arrivé de même, est-ce que Pierre Gervais en a gardé une petite crotte? Est-ce qu’on a élégamment poussé vers la sortie un gars qui a tout donné à l’équipe?»

Voyez la chronique complète dans la vidéo ci-dessus.