Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Canadiens de Montréal

«Je suis tombé en bas de ma chaise» - Dominique Ducharme

Publié | Mis à jour

Dominique Ducharme a complètement rejeté les témoignages de l’ancien gérant de l’équipement du Canadien de Montréal Pierre Gervais, mardi. Selon l’ex-entraîneur-chef, le livre controversé, lancé lundi, ne reflète aucunement la réalité.

Ducharme a mené le Tricolore à la finale de la coupe Stanley en 2021, avant d’être congédié la saison suivante à la suite du changement de garde à la direction du club.

Gervais, qui a pris sa retraite au terme de la dernière campagne, a été dur à l’endroit de l’ancien pilote, affirmant qu’il n’avait jamais eu l’appui du vestiaire et qu’il était désorganisé. Un discours bien loin de celui qu’il a eu en privé. En effet, il aurait plutôt louangé son travail derrière les portes closes.

«Ça m’a déçu, ça m’a froissé de lire ça, a dit Ducharme dans une entrevue exclusive avec la chaîne radiophonique BPM Sports. Ce n’est pas la relation que j’avais avec Pierre.»

«J’ai eu beaucoup de discussions avec des joueurs qui ont quitté après les séries de 2021. On a perdu des leaders et des joueurs importants, et ils ont eu des mots pour moi. Quand le Canadien a décidé de passer à autre chose en février, j’ai eu de bons mots d’eux. J’ai de bonnes relations avec eux, beaucoup de respect d’un côté comme de l’autre.»

Tomber de sa chaise

Ducharme a été engagé par l’ancien directeur général Marc Bergevin, et c’est ce dernier qui lui a accordé une prolongation de contrat de trois ans après le périple jusqu’en finale de la coupe Stanley. Or, Bergevin a lui aussi passé dans le tordeur de Gervais, qui lui a attribué une attitude d’adolescents ainsi que des sautes d’humeur.

Déjà touché dans son orgueil par les commentaires à son endroit, Ducharme a indiqué qu’il avait également été très surpris de ceux à propos de son ancien patron.

«Quand j’ai vu les commentaires sur Marc, là, je suis tombé en bas de ma chaise, s’est exclamé Ducharme. [...] Marc s’occupait des joueurs et faisait tout pour les mettre dans de bonnes conditions.»

«Croyez-vous vraiment que le jour où Marc a dit: "on va faire un changement, Claude [Julien] va partir", il n’a pas consulté quelques joueurs importants pour avoir leur opinion sur moi? Donc ce qui est écrit, pour moi, ça reflète zéro la réalité.»

D’ailleurs, Ducharme considère ce dossier clos après ses premiers – et derniers – commentaires à ce sujet.

«Je n’en parlerai plus, a-t-il lancé. On le fait aujourd’hui et je ferme le chapitre. J’en ai assez parlé.»