Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Des statistiques anémiques pour Jake Evans

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal fait beaucoup mieux que l’an dernier jusqu’ici, mais s’il veut maintenir une bonne cadence, il devra obtenir une meilleure contribution de la part de certains joueurs, notamment Jake Evans.

La saison de l’attaquant est pour le moins ardue, le hockeyeur de 26 ans ayant inscrit une maigre mention d’aide en 18 rencontres. De plus, il affiche le pire différentiel (-8) des siens et, même s’il évolue normalement au sein d’un quatrième trio, il devrait se distinguer davantage en défensive. Récemment, son temps d’utilisation a varié entre 13 et 16 minutes par sortie. Samedi, dans le gain de 5 à 4 en fusillade contre les Flyers de Philadelphie, il a effectué 20 présences en 15 min 52 s.

Écoulant la première année d’un contrat de trois ans et de 5,1 millions $, Evans avait pourtant récolté 29 points, dont 13 buts, en 72 matchs au cours de la campagne précédente. Cependant, au rythme actuel, il peinera à atteindre le plateau des 10 points. Il faut remonter au duel final de 2021-2022, le 29 avril, pour retracer son dernier filet.

Le Tricolore accueillera les Sabres de Buffalo, mardi, avant de visiter les Blue Jackets de Columbus pour une deuxième fois en six jours le lendemain.