Renaud Lavoie

Aussi bon que Bergeron

Aussi bon que Bergeron

Renaud Lavoie

Publié 21 novembre
Mis à jour 21 novembre

Je sais que le titre est accrocheur. On parle ici de Patrice Bergeron, futur membre du temple de la renommée qui a battu le record pour le plus grand nombre de trophées Selke. Un intouchable en fait de comparaison, et je dirais, avec raison. 

Mais présentement, avec la façon dont Nick Suzuki joue, il est grand temps de se pencher sur ce qu’il parvient à accomplir cette saison, alors qu’il y a plusieurs observateurs qui doutent encore qu’il est un joueur de centre numéro un dans la LNH. 

Disons que ce débat risque de mourir rapidement parce que Nick Suzuki est présentement l'un des meilleurs joueurs de centre de la ligue et la question est plus de savoir où il se situe dans le top 10. J’invite ceux qui ne sont pas d’accord avec mon observation de garder cet article et de le relire le 13 avril, après le dernier match de la saison régulière.

Le joueur par excellence des Canadiens

D’abord en 18 matchs, Nick Suzuki a déjà amassé 23 points, dont 11 buts. Seuls Connor McDavid (16), Bo Horvat (14), Jason Robertson (12), Tage Thompson (12) et Andrei Svechnikov (12) ont plus de buts que lui depuis le début de la saison.

À 5 contre 5, Nick Suzuki est au troisième rang des pointeurs avec 7 buts et 9 passes pour 16 points en 18 matchs. Seuls Erik Karlson et Sidney Crosby font mieux avec 18 points chaque. 

Ce qui est frappant dans le jeu de Nick Suzuki, c’est réellement son intelligence et son sang froid sur la glace. On sent que son leadership ne passe pas par de longs discours, mais beaucoup plus par ce qu’il est en mesure d’accomplir sur une patinoire. On a l’impression qu’il met son équipe sur son dos et qu’il dit à ses coéquipiers de le suivre. C’est d’ailleurs ce qu’ils font. 

Les comparaisons

Patrice Bergeron est encore aujourd’hui, un des meilleurs joueurs de la LNH sur 200 pieds. 

Mais est-ce possible de comparer Nick Suzuki à Patrice Bergeron au même moment dans leur carrière ? La réponse est oui, mais seulement statistiquement parlant. Il y a quinze ans, le hockey était bien différent d’aujourd’hui, mais on peut quand même s’amuser et comparer le travail des deux hommes sur la glace.

Nick Suzuki a disputé 227 matchs dans la LNH. Sa fiche est de 60 buts, 106 aides pour 166 points et une moyenne de 0,73 point par match. 35 des buts et 108 des points sont à égalité numérique. Son temps de glace moyen est de 18:32 et il a un taux d’efficacité de 47,3% sur les mises en jeu. Jusqu’à présent, Nick Suzuki a joué 32 matchs en séries pour un total de 23 points, dont 11 buts. 

Voici les statistiques de Patrice Bergeron après 227 matchs dans la LNH: 68 buts, 111 aides pours 179 points et une moyenne de 0,79 point par match. 35 des buts et 96 des points sont à égalité numérique. Son temps de glace moyen est de 19:21 et un taux d’efficacité de 52,2% sur les mises en jeu. À 227 matchs dans la LNH, Patrice Bergeron avait joué 7 matchs en séries, amassant 4 points, dont un but.

Nick Suzuki travaille encore à peaufiner son jeu lui qui veut être encore plus efficace dans les trois zones. 

Comme vous le savez, personne ne connaît l’avenir et faire des comparaisons n’est jamais facile et peut aussi être un jeu dangereux. Mais une chose est certaine, les Canadiens ont enfin le joueur de centre qui va connaître une longue carrière dans l’organisation, à l’exemple de Patrice Bergeron. Une transaction avec les Golden Knights il y à quatre ans qui, avouons-le, tourne grandement à l’avantage des Canadiens.