Crédit : AFP

Ski et planche

Laurence St-Germain retrouve ses repères

Publié | Mis à jour

(Sportcom) – Laurence St-Germain s’est vite ressaisie à la Coupe du monde de Levi. Classée 59e samedi, son pire résultat en trois ans, elle a su se reprendre de brillante façon dimanche afin de retrouver le convoité top 10 en slalom.

Ce sont les entraîneurs de l’équipe canadienne qui ont tracé le parcours de la première manche, calqué sur ce que les quatre skieuses canadiennes ont connu à l’entraînement la semaine dernière. 

St-Germain a donc abordé sa première descente en confiance, sur une section plate plus rythmée que la veille. Elle avait connu un bon départ samedi avant de chuter dans la troisième section. Une petite erreur l’a ralentie cette fois, mais son temps de 57,91 s lui a laissé le 14e rang provisoire. 

«J’étais un peu déçue hier, mais je savais que j’avais eu de bons intervalles au haut de la piste. Mon plan de match avait fonctionné alors j’ai gardé la même stratégie. Ici, le plat est très important et il faut amener le plus de vitesse possible dès la première porte. Je voulais reproduire mon départ, mais continuer jusqu’en bas!», a-t-elle souligné. 

La skieuse de Saint-Ferréol-les-Neiges a parcouru la piste en 56,31 s en deuxième manche et a conclu avec un cumulatif de 1 min 54,22 s, bon pour le neuvième rang (+2,01 s). 

«Ça fait du bien! Je suis fière de mes manches et j’ai pris le départ comme je le voulais. Je sens que j’ai attaqué sans me poser trop de questions. C’est super positif et c’est bon de revenir dans le top 10!» a mentionné St-Germain. 

L’Américaine Mikaela Shiffrin est sortie victorieuse pour une deuxième journée de suite en Finlande et a récolté la 76e médaille d’or de sa carrière en Coupe du monde. Wendy Holdener (+0,28 s) et Petra Vlhova (+0,68 s) l’ont suivie sur le podium. 

Renouer avec son «fan club» 

Cette performance permettra à St-Germain de s’élancer parmi les 15 premières compétitrices la semaine prochaine, à la Coupe du monde de Killington, au Vermont. 

Son étape favorite, où parents et amis se rassemblent pour l’encourager. 

«J’ai un bon "fan club" là-bas! a-t-elle dit en riant. C’est toujours motivant de les voir, c’est rare qu’ils viennent me voir en compétition et je peux revoir d’anciennes coéquipières», a ajouté la diplômée en science informatique à l’Université du Vermont. 

L’épreuve du slalom de Killington aura lieu dimanche et sera précédée d’un slalom géant, où on retrouvera les Québécoises Sarah Bennett et Valérie Grenier.