Crédit : AFP

Golf

Tout un revirement de situation pour Brooke M. Henderson

Publié | Mis à jour

Après une ronde qui laissait craindre le pire vendredi, la Canadienne Brooke M. Henderson a rebondi avec brio en remettant une très belle carte de 65 (-7) samedi, au Championnat CME Group Tour, à Naples en Floride.

La golfeuse de 25 ans a réussi pas un, mais bien deux aigles pour revenir dans le groupe des meneuses. Elle a réalisé ce fait d’armes au sixième trou, avant de terminer la journée en beauté avec l’aigle au 17e fanion. Henderson a aussi ajouté trois oiselets à sa fiche.

Cette excellente troisième ronde, la deuxième meilleure parmi toutes les golfeuses, lui a permis de passer du 26e au cinquième échelon. Son total de 207 (-9), qui la maintient à égalité avec la Suédoise Anna Nordqvist, la positionne à six coups du sommet.

Elle a surtout été en mesure de mettre derrière elle son piètre 74 (+2) de la veille.

L’Irlandaise Leona Maguire a réalisé un grand coup vendredi, celui de revenir à la hauteur de Lydia Ko. La Néo-Zélandaise semblait filer tout droit vers la victoire, mais l’athlète de 27 ans avait d’autres plans. Ses neuf oiselets, pour une carte de 63 (-9), lui ont procuré la tête à -15.

Ko montre le même cumulatif, elle qui a connu quelques ennuis au début de sa journée. Elle a dû se contenter d’un pointage de 70 (-2).

Rappelons que la gagnante de ce tournoi, le dernier de la LPGA en 2022, remportera une bourse de 2 millions $.

Svensson et Pendrith peuvent viser le titre

Les Canadiens Adam Svensson et Taylor Pendrith auront toutes les chances de triompher à la Classique RSM, eux qui n’étaient plus qu’à quelques coups de la tête au terme de la troisième ronde, samedi à St. Simons Island, dans l’État de la Géorgie.

Svensson a remis la meilleure carte de la journée sur le parcours Seaside du club de golf Sea Island, soit un 62 (-8). Le représentant de l’unifolié a calé six oiselets sur le neuf d’aller, avant d’en réussir un autre au 10e trou. Il a commis sa seule erreur de la ronde au 11e fanion : un boguey. Il s’est toutefois repris avec un aigle au 15e.

Le natif de Surrey, en Colombie-Britannique, a ainsi fait un bond de 40 places au classement. En vertu d’un cumulatif de 199 (-13), il partage le troisième rang et n’est qu’à une seule frappe des meneurs, les Américains Patrick Rodgers et Ben Martin.

Le compatriote de Svensson, Pendrith, a pour sa part retranché cinq coups à la normale de 70 lors de la troisième journée d’activités. Il a grimpé de 13 positions au classement et partage le sixième rang, deux coups derrière les meneurs.

Les deux autres membres de la feuille d’érable en lice au début du tournoi, Mackenzie Hughes et Michael Gligic, n’avaient pas réussi à se qualifier pour les rondes de la fin de semaine, la veille.